Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Reportages

Dell délocalise son principal site irlandais à Lodz

Vidéo par Mary MAC CARTHY , James ANDRE , Anna WISNIEWSKA

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/02/2009

En avril, Dell va fermer son usine phare de Limerick, en Irlande, pour la délocaliser à Lodz, en Pologne. Un coup dur pour les employés de la ville insulaire, alors que Lodz et ses habitants profitent de la situation, du moins pour l'instant.

Le fabricant d'ordinateurs Dell va fermer son usine de Limerick, au mois d'avril, pour la délocaliser en Pologne. Au moins  1 900 emplois vont être supprimés. Et pourtant, pendant 19 ans, ce site était le fer de lance du groupe avec une productivité record. Les employés sont sous le choc.

C'est aussi un coup dur pour la ville de Limerick. Au total, au moins 10 000 emplois doivent disparaitre, car les fournisseurs de Dell vont aussi fermer. Limerick a déjà été durement touchée par la crise financière. A l'agence pour l’emploi, les files s’allongent de jour en jour. En un an, le nombre de chômeurs a augmenté de 74 %. Devant les files d'attente, un homme confie au micro de FRANCE 24 : "Ca a beaucoup changé, je n'ai jamais vu une queue comme ça. Cela me fait penser aux années 1930, aux États-Unis. On va peut-être bientôt voir rouvrir des soupes populaires."

Des aides alléchantes

 

Pendant ce temps, en Pologne, la situation est tout autre. Lodz est en plein boom. Après l’effondrement de l’industrie textile, cette ville industrielle de 700 000 habitants s’est lancée dans un vaste programme pour attirer les investisseurs étrangers. L’usine Dell est implantée dans la zone économique spéciale, qui borde la ville. Ici, on trouve des usines de plusieurs autres multinationales - comme Bosch, Gillette ou encore Indesit. Il faut dire que les aides proposées sont alléchantes.

Depuis l’entrée de la Pologne dans l’Union européenne, il y a cinq ans, la ville de Lodz a été transfigurée. Deux milliards d‘euros de fonds communautaires sont en train d’être injectés dans la région - comme en Irlande, dans les années 1980. Dans le même temps, le chômage est passé de 20 à seulement 7%, même si le coût de la vie a augmenté.

Mais tout n'est pas définitif. À l'usine de Dell, des rumeurs circulent notamment sur le Bélarus, où les salaires sont encore plus bas. Les habitants de Lodz se posent tous la même question : combien de temps avant que Dell et les autres multinationales obtiennent une meilleure offre ailleurs ?

Première publication : 20/02/2009

COMMENTAIRE(S)