Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Fou ou terroriste?"

En savoir plus

FOCUS

Cameroun : les humanitaires face aux pénuries alimentaires dans les camps de réfugiés

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il s'appelait Julian Cadman"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

"Areva quitte la Bourse de Paris"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dans le cartable d'Emmanuel Macron"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga a saisi la Cour suprême

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le gouvernement veut taxer les grandes entreprises

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

Afrique

Cinq morts lors d'affrontements entre chrétiens et musulmans

Dernière modification : 21/02/2009

Selon des témoins, des musulmans ont incendié des églises et attaqué des chrétiens qu'ils tenaient pour responsables de l'incendie de deux mosquées, dans le nord du Nigeria. Le bilan est de cinq morts et de quatre blessés.

AFP - Cinq personnes ont été tuées et quatre blessées samedi lors d'affrontements entre chrétiens et musulmans provoqués par des incendies de lieux de culte dans le nord du Nigeria, ont rapporté des témoins.

Une foule de musulmans a mis le feu à des églises et a attaqué des chrétiens, qu'ils tenaient pour responsable des incendies de deux mosquées la nuit précédente dans un quartier populaire de Bauchi (nord), a-t-on appris de même source.

"J'ai vu cinq cadavres dans la rue ce matin. L'un d'entre eux était brûlé", a déclaré par téléphone à l'AFP un résident de Bauchi, Muazu Hardawa.

"L'un des corps était celui d'un des cinq jeunes musulmans atteints par balles par la police, qui est arrivée pour rétablir le calme lorsque la foule voulait incendier une église. Les quatre autres jeunes ont été admis à l'hôpital de Bauchi", a-t-il ajouté.

Selon M. Hardawa, trois églises près du quartier de Kofar Dumi ont été incendiées au cours de l'émeute.

Première publication : 21/02/2009

COMMENTAIRE(S)