Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La CAN fait sa révolution

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump : 6 mois à la Maison Blanche

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Le budget de l'armée a connu une érosion constante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les expositions incontournables de l'été 2017

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Emmanuel Macron, "l'adjudant de la République"

En savoir plus

FOCUS

Afrique du Sud : les abandons de bébés en hausse, les adoptions en baisse

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Face à Macron, le général de Villiers rend les armes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Remaniement ministériel en Côte d'Ivoire

En savoir plus

Confusion autour d'un cessez-le-feu permanent avec les Taliban

Vidéo par Laure DE MATOS

Dernière modification : 22/02/2009

Les autorités pakistanaises annoncent un cessez-le-feu permanent dans la vallée de la Swat, région en guerre depuis juillet 2007 et située au nord-ouest du pays. Mais les Taliban indiquent que le projet est encore à l'étude.

Reuters - Les taliban de la vallée de la Swat, dans le nord-ouest du Pakistan, ont fait savoir qu'ils étudieraient la prorogation d'un cessez-le-feu unilatéral de dix jours lorsqu'il viendra à expiration, alos que le gouvernement venait d'annoncer la conclusion d'un "cessez-le-feu permanent".


"Nous avons entendu dire que le gouvernement avait annoncé un cessez-le-feu permanent, mais nous avons annoncé un cessez-le-feu de dix jours et nous envisagerons sa prorogation lorsqu'il viendra à expiration", a déclaré le chef des taliban, Maulana Fazlullah, sur sa radio FM clandestine.


Le cessez-le-feu de dix jours arrivera à son terme mercredi.


"Ils ont pris l'engagement d'observer un cessez-le-feu permanent et nous ferons de même", avait auparavant déclaré à la presse Syed Mohammad Javed, commissaire de Malakand, une région de la Province de la Frontière du Nord-ouest.

Quelque 1.200 personnes ont été tuées et entre 250.000 et 500.000 habitants ont fui la vallée située dans le canton de Malakand.


Les gouvernements occidentaux et de nombreux Pakistanais se sont inquiétés de l'offre du gouvernement de rétablir la charia dans la région de Malakand si les taliban acceptent la paix.


Ils redoutent qu'un cessez-le-feu entraîne la création d'un nouveau sanctuaire au Pakistan où les taliban et al Qaïda pourraient opérer librement. Ils craignent aussi que les taliban d'autres régions soient encouragés par l'initiative du gouvernement.


Javed a déclaré que des efforts étaient déployés pour convaincre les taliban d'autoriser la réouverture des écoles de filles. Des activistes pour lesquels l'éducation des filles est contraire à leur vision de l'islam ont incendié 200 écoles de filles dans la vallée de la Swat. Les écoles pour garçons doivent rouvrir lundi.


L'annonce d'un cessez-le-feu par le gouvernement est intervenue au lendemain d'une rencontre entre Fazlullah et son beau-père, le religieux radical Maulana Sufi Mohammad, relâché par le gouvernement pour négocier la paix.

Première publication : 21/02/2009

COMMENTAIRE(S)