Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Amériques Asie - pacifique

Pékin maintient sa confiance dans les bons du Trésor américain

Vidéo par Sébastien LE BELZIC

Dernière modification : 21/02/2009

En visite en Chine, Hillary Clinton a affirmé que Pékin maintient sa confiance envers les bons du Trésor américain. La Chine est le premier détenteur au monde d'obligations de l'État américain, qui finance ainsi sa dette.

AFP - Les Etats-Unis et la Chine ont mis en sourdine leurs divergences sur les droits de l'Homme samedi lors de la visite à Pékin de la secrétaire d'Etat Hillary Clinton, préférant mettre l'accent sur leur volonté de coopérer face à la crise économique et au changement climatique.
   
Lors de ses entretiens avec les dirigeants chinois, dont le président Hu Jintao, Mme Clinton a souligné la nécessité pour les deux plus grandes puissances de la planète de travailler ensemble.
   
Dans le même temps, des dissidents ont dénoncé des pressions et harcèlements de la police pour les réduire au silence au moment de la visite de Mme Clinton qui s'achève dimanche.
   
Le chef de la diplomatie américaine et son homologue chinois Yang Jiechi ont indiqué, à l'issue de leurs discussions, que les deux pays avaient déjà commencé à préparer la réunion du G20 à Londres le 2 avril destinée à trouver une réponse mondiale à la crise économique.
   
Les deux responsables ont d'ailleurs prévu de se retrouver le mois prochain aux Etats-Unis pour coordonner les positions au sommet, qui sera l'occasion également de la première rencontre bilatérale entre le président Barack Obama et le numéro un chinois Hu Jintao.
   
En recevant Mme Clinton, le Premier ministre Wen Jiabao a souligné le besoin de coopération.
   
"Alors que le monde subit les graves conséquences de la crise financière, j'ai beaucoup apprécié un proverbe (chinois) que vous avez cité: +Tous les pays devraient traverser la rivière de manière pacifique, car ils sont tous dans le même bateau+", a dit M. Wen, cité par l'agence officielle Chine Nouvelle.
   
Ces dernière semaines, Pékin a fait part de son inquiétude face aux mesures protectionnistes contenues dans le plan de relance américain.
   
Mais, Yang Jiechi a affirmé, après sa rencontre avec Mme Clinton, qu'ils avaient tous deux convenu de "rejeter le protectionnisme dans le commerce et les investissements".
   
La Chine a par ailleurs indiqué, selon Mme Clinton, maintenir sa confiance dans les bons du Trésor américain, dont elle est le plus gros détenteur au monde.
   
M. Yang s'est montré plus circonspect, tout en affirmant que la Chine ne changerait pas fondamentalement de ligne.
   
Au chapitre du climat, Mme Clinton a affirmé que les deux pays -- les plus gros pollueurs de la planète -- avaient "un intérêt commun" à obtenir un nouvel accord mondial sur la réduction des gaz à effet de serre, à l'origine du réchauffement climatique, en décembre à Copenhague.
   
Samedi après-midi, accompagnée de son émissaire spécial pour le réchauffement climatique, Todd Stern, elle a visité à Pékin une centrale électrique de la compagnie américaine General Electric fonctionnant au gaz naturel."Cette centrale peut être un modèle", a-t-elle lancé.
   
Elle s'est en revanche montrée plus discrète sur l'épineuse question des droits de l'Homme.
   
Vendredi soir juste avant son arrivée, elle avait indiqué vouloir éviter que cette question n'occulte d'autres sujets, quitte à "choquer" plusieurs organisations internationales.
   
Des défenseurs des droits de l'Homme en Chine ont affirmé samedi être l'objet de harcèlements et d'intimidations de la part de la police durant la visite.
   
Samedi, à l'issue de sa rencontre avec son homologue chinois Yang Jiechi, le chef de la diplomatie américaine a cependant assuré avoir eu des "discussions franches" sur les droits de l'Homme. M. Yang a jugé, lui, inévitables les divergences.
   
"Mais j'ai également rappelé l'engagement du gouvernement chinois à poursuivre le dialogue avec les Etats-Unis sur la base de l'égalité et de la non-ingérence dans les affaires intérieures", a-t-il dit.
   
Dimanche, Mme Clinton assistera à une messe et rencontrera des personnalités de la société civile avant de rentrer aux Etats-Unis.

Première publication : 21/02/2009

COMMENTAIRE(S)