Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Un responsable gouvernemental enlevé dans la vallée de la Swat

©

Vidéo par Guillaume COUDERC , Yuka ROYER

Dernière modification : 24/02/2009

Alors que les combattants talibans de la vallée de la Swat se disent prêts à un cessez-le-feu permanent sous certaines conditions, un responsable du gouvernement a été enlevé ce dimanche dans la région.

Reuters - Des talibans ont enlevé dimanche un haut responsable du gouvernement et six de ses gardes dans la vallée de la Swat, au Pakistan, portant un sérieux coup aux négociations pour un cessez-le-feu dans la région.
 


Khushal Khan roulait en voiture vers Mingora, principale ville de la vallée du nord-ouest du pays, lorsque des "mécréants" l'ont capturé, a déclaré à Reuters le commissaire Syed Mohammad Jawed, responsable du canton de Malakand, qui englobe la vallée.
 
Le gouvernement pakistanais a signé lundi avec les rebelles islamistes de la Swat un accord sur le rétablissement de la charia, la loi islamique, afin de tenter de pacifier la zone, proche de la frontière avec l'Afghanistan.

Un porte-parole des taliban de la vallée, Muslim Khan, a revendiqué l'enlèvement.

"Il est notre hôte. Nous voulons évoquer quelques problèmes avec lui. Nous lui servirons le thé et le libérerons ensuite", a-t-il dit.
 
Islamabad a annoncé samedi la conclusion d'un cessez-le-feu permanent, mais les taliban de la vallée ont fait savoir qu'ils étudieraient la prorogation d'un cessez-le-feu unilatéral de dix jours lorsqu'il viendra à expiration, mercredi prochain.

Les gouvernements occidentaux et de nombreux Pakistanais se sont inquiétés de l'offre du gouvernement de rétablir la charia dans la région de Malakand si les taliban acceptent la paix.

Ils redoutent qu'un cessez-le-feu entraîne la création d'un nouveau sanctuaire au Pakistan où les taliban et al Qaïda pourraient opérer librement. Ils craignent aussi que les taliban d'autres régions ne soient encouragés par l'initiative du gouvernement.

Depuis le début du soulèvement islamiste dans la vallée, fin 2007, environ 1.200 personnes ont été tuées et entre 50.000 et 500.000 habitants ont fui la zone.

Première publication : 22/02/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)