Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Inquiétudes sur le projet de loi antiterroriste

En savoir plus

POLITIQUE

Gouvernement Philippe II : derrière la technique, la politique

En savoir plus

FOCUS

Soudan du Sud : la guerre civile vue de l'intérieur

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Puy du Fou, 40 ans de voyage dans le temps

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Chapeau bas, Queen Élisabeth !"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Bayrou out : pas de quartiers"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Gloire et décadence de Travis Kalanick, patron d'Uber

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Démission forcée du PDG d'Uber : quelles conséquences pour le groupe ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Fête de la musique : coupé-décalé en plein Paris

En savoir plus

FRANCE

Les chiffres-clés du procès

Dernière modification : 23/02/2009

Le procès en correctionnel de la catastrophe d'AZF se déroule à Toulouse après une instruction qui aura duré plus de sept ans et au cours de laquelle plus de 1 000 témoins ont été entendus. Il doit durer quatre mois.

REUTERS - Voici les principaux chiffres du procès d'une ampleur exceptionnelle qui s'est ouvert le 23 février 2009 au tribunal correctionnel de Toulouse, plus de sept ans après l'explosion de l'usine AZF:

 

 

VICTIMES ET DÉGÂTS

 

L'explosion de l'usine chimique, le 21 septembre 2001, a causé la mort de 31 personnes et fait 85.000 sinistrés.

 

Quelque 30.000 logements et plusieurs centaines d'entreprises ont été touchés dans un rayon de six kilomètres autour de l'usine, dont l'explosion a provoqué un choc équivalent à un séisme de magnitude 3,4 sur l'échelle de Richter.

 

Près de 89.000 dossiers d'indemnisation ont été traités, dont 19.000 concernaient des dommages corporels subis par 20.800 personnes.

 

Les indemnisations payées aux victimes par le groupe Total s'élèvent à 1,954 milliard d'euros.

 

LA PROCÉDURE

 

Au cours de l'instruction du dossier, qui a duré plus de sept ans, 2.949 plaignants et 1.103 témoins ont été entendus par la police.

 

Le dossier de l'instruction représente 109 tomes, soit environ 7.500 cotes réparties sur 53.820 pages, selon Richard Bometon, procureur de la République ajoint de Toulouse.

 

Plus de 1.700 éléments ont été placés sous scellés.

 

LE PROCÈS

 

Deux personnes seront sur le banc des accusés: Serge Biechelin, ancien directeur de l'usine, et la société Grande Paroisse, propriétaire du site et filiale du groupe Total.

 

La salle de spectacles Jean Mermoz, d'une capacité d'accueil de 1.600 places, a été louée spécialement, afin de recevoir les représentants des 1.399 constitutions de parties civiles qui étaient recensées au 17 février.

 

Le procès est prévu pour durer quatre mois.

 


LE COÛT

 

Les frais de justice liés à l'enquête et à l'instruction s'élèvent à plus de 3,7 millions d'euros.

 

L'organisation du procès est estimée à 3,8 millions d'euros.

Première publication : 23/02/2009

COMMENTAIRE(S)