Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Paris transformé en parc olympique géant

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

geurre en syrie, mossoul, relations russo-américaines Partie 2

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

remaniement ministeriel, brexit, conseil de l'Europe Partie 1

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pour le président Santos, le désarmement des Farc est un "jour historique"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Gouvernement Philippe II : les technocrates aux manettes ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron, l'Européen

En savoir plus

TECH 24

Passe ton code d'abord !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Année France-Colombie : le pays andin à l’honneur dans l’Hexagone

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiées syriennes en Jordanie : la menace Trump

En savoir plus

EUROPE

Explosion d'une bombe au pays basque espagnol

Dernière modification : 23/02/2009

Une bombe a explosé au pays basque espagnol à proximité du siège du Parti socialiste basque de Lazkao. L'explosion n'a fait aucune victime mais a provoqué de gros dégâts matériels. L'organisation basque ETA a revendiqué l'attentat.

AFP - Une bombe a explosé tôt lundi matin, sans faire de victime, près du siège du parti socialiste basque à Lazkao, au pays basque espagnol, après un appel téléphonique de l'organisation basque armée ETA, a annoncé la chaîne de télévision CNN en espagnol.
   
L'explosion, qui a causé de gros dégâts matériels, s'est produite vers 03h00 locales (02h00 GMT), alors que le Pays Basque espagnol est en campagne pour les élections régionales qui doivent se tenir le 1er mars.
   
Deux heures auparavant, le service d'assistance routière (DYA) avait reçu un appel téléphonique d'une personne se réclamant de l'organisation séparatiste basque ETA, avertissant de l'imminence de l'explosion.
   
L'ETA est accusée de la mort de 825 personnes ces quarante dernières années. Elle est considérée comme organisation terroriste par l'Union européenne, ainsi que par les Etats-Unis

Première publication : 23/02/2009

COMMENTAIRE(S)