Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

Economie

Abu Dhabi commande 16 avions à Boeing et Lockheed Martin

Dernière modification : 24/02/2009

Faisant fi de la crise économique, les Émirats arabes unis ont annoncé avoir passé pour 2,9 milliards de dollars de commande aux constructeurs américains Boeing et Lockheed Martin. À la surprise générale.

AFP - Les Emirats arabes unis ont annoncé mardi des commandes de 16 avions de transport militaire aux constructeurs américains Boeing et Lockheed Martin pour un montant global de 2,9 milliards de dollars.

Boeing va fournir aux forces aériennes des Emirats quatre C-17, un avion de transport géant, dans le cadre d'un contrat d'une valeur globale de 4,8 milliards de dirhams (1,3 milliard de dollars), a annoncé le général Obeid al-Ketbi, porte-parole du salon de l'armement IDEX 2009 à Abou Dhabi.

Pour sa part, Lockheed Martin va fournir aux mêmes forces 12 avions de transport de type C-130J, un contrat d'un montant de 5,9 milliards de dirhams (1,6 milliards de dollars), a ajouté le porte-parole devant la presse.

Selon le général Ketbi, la firme locale de leasing et de financement Al-Waha Capital a été chargée d'"arranger le financement" des deux contrats qui font partie d'un plan de modernisation de la flotte vieillissante de transport aérien des forces armées des Emirats arabes unis.

"Ce sont là des contrats définitifs", a-t-il assuré.

Mais un dirigeant de Lockheed Martin, présent lors de la rencontre de presse pendant laquelle ces annonces ont été faites, a semblé un peu surpris.

"Nous étions dans la phase finale des discussions sur ces avions", a déclaré aux journalistes le vice-président régional du groupe pour le développement international, Rick Groesch.

"Non, nous n'avons pas encore signé de contrat", a-t-il dit, précisant que sa firme était en train de discuter avec Al-Waha Capital sa finalisation.

Lockheed Martin avait annoncé espérer vendre aux Emirats entre huit et douze avions de transport militaire C-130J avant fin 2009.

Il s'agit des contrats les plus importants annoncés jusqu'ici. Lundi, les forces armées des Emirats ont annoncé des commandes totalisant 819 millions de dollars, profitant notamment à des firmes locales, en particulier un chantier naval d'Abou Dhabi qui va construire 12 vedettes pour la marine de guerre et moderniser 12 autres.

Ces annonces sont intervenues au troisième jour de l'IDEX 2009, décrit comme le plus important salon de l'armement du Moyen-Orient.

Le salon a ouvert dimanche avec la participation de 900 exposants de 50 pays, alors que la crise financière internationale menace le pouvoir d'achat des pays de la région, gros acquéreurs d'armes.

Mais le général Ketbi avait affirmé ne pas s'attendre à ce que "la crise économique mondiale ait un impact sur le volumes des ventes" lors de l'IDEX.

Le salon qui se tient sur plus de 108.000 m2 propose divers équipements allant du fusil mitrailleur américain M-16 au Vanguard, un véhicule britannique commandé à distance, destiné à la destruction d'explosifs, en passant par de nombreux véhicules comme le Humvee américain ou celui blindé, le CV9035 de BAE Systems.

 

Première publication : 24/02/2009

COMMENTAIRE(S)