Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient à al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le procès de l'ancien Khmer rouge "Douch" reprend fin mars

©

Dernière modification : 24/02/2009

Le procès de l'ancien responsable Khmer rouge "Douch", interrompu peu après son ouverture, reprendra le 30 mars à Phnom Penh. Il est poursuivi pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité, tortures et meurtres.

AFP - Le procès parrainé par les Nations unies de l'ex-responsable Khmer rouge "Douch" reprendra le 30 mars à Phnom Penh, a annoncé le tribunal.
   
Ce procès, le premier du genre, s'était ouvert le 17 février et l'audience préliminaire, qui avait duré un jour et demi, avait porté sur des questions de procédure.
   
Les débats sur le fond du dossier "commenceront le lundi 30 mars à 10H00 (03H00 GMT)", indique un ordre de la Cour qui fixe également des jours d'audience pour les trois premiers mois du procès.
   
Sous le régime ultra-communiste des Khmers rouges (1975-1979), l'accusé, Kaing Guek Eav, 66 ans, plus connu sous le nom de "Douch", commandait la prison de Tuol Sleng (S-21) où plus de 15.000 personnes ont été torturées avant d'être tuées dans le cadre de vastes purges ordonnées par la dictature de Pol Pot.
   
"Douch" est poursuivi pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité, tortures et meurtres avec préméditation.
   
Arrêté en 1999 par les autorités cambodgiennes, il est le premier ex-responsable Khmer rouge à avoir été transféré en 2007 vers le tribunal spécial de Phnom Penh à participation internationale. "Douch" risque la réclusion à perpétuité, la Cour ayant exclu la peine de mort.
   
Quatre dirigeants au profil plus politique du régime de Pol Pot, lui-même décédé en 1998, seront jugés à des dates ultérieures.
   
Quelque deux millions de personnes, soit environ un quart de la population cambodgienne, sont mortes sous le régime des Khmers rouges, qui a fait régner la terreur il y a plus de trois décennies avant d'être chassé par des forces vietnamiennes.
 

Première publication : 24/02/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)