Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Alexander Stubb, Premier ministre finlandais

En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Les milices libyennes s’affrontent pour le contrôle de l’aéroport de Tripoli

    En savoir plus

Economie FRANCE

L'État va entrer à hauteur de 20% dans le capital du 2e groupe bancaire

Dernière modification : 26/02/2009

L'État va entrer à hauteur de 20%, sous forme d'actions de préférence, dans le capital du futur groupe Caisse d'épargne - Banque populaire. Nicolas Sarkozy a défendu la nomination de l'un de ses proches, François Pérol, à la tête du groupe.

REUTERS - L'Etat français détiendra à terme 20% du capital du nouveau groupe issu du rapprochement des Banques populaires et des Caisses d'épargne, a-t-on appris mardi soir à l'Elysée, qui a estimé qu'un tel niveau de participation justifiait l'intérêt qu'elle portait au choix de son management.

La présidence de la République a défendu dans le même temps le choix controversé, qui devrait être entériné ce mercredi, du secrétaire général adjoint de l'Elysée, François Pérol, comme dirigeant opérationnel (président du directoire) de ce géant bancaire.

"On va vraisemblablement entrer à hauteur de 20% du capital (...) on ne va pas entrer en actions tout de suite, ce seront d'abord des actions de préférence", a-t-on indiqué à l'Elysée.
"On apporte de l'argent, on se fait rémunérer et après on transforme ces actions en actions véritables le moment venu", a-t-on encore déclaré, ajoutant : "Quand on prend 20% du capital, c'est normal qu'on regarde le management".
A l'Elysée, on estime que le choix de François Pérol, un ancien haut fonctionnaire qui a acquis une expérience de banquier d'affaires chez Rothschild & Cie, s'imposait.

"Il fallait un banquier, il fallait un politique pour naviguer entre la Caisse d'épargne et la Banque populaire, il fallait quelqu'un de jeune, il fallait quelqu'un qui a de l'expérience. Qui y a-t-il d'autre sur le marché ?", a-t-on déclaré, pour ajouter : "C'est un garçon remarquable, il est honnête, il n'a aucune casserole".

La présidence de la République a encore assuré que le président de la commission de déontologie du service public, qui doit se prononcer sur les transferts de hauts fonctionnaires vers le privé, avait assuré dans un courrier que la nomination de François Pérol ne posait aucun "inconvénient pénal".

Les Banques populaires et les Caisses d'épargne, devraient détailler les modalités de leur projet de rapprochement dans la foulée de la publication de leurs résultats annuels prévue jeudi.

Les deux groupes ont déjà reçu ensemble près de deux milliards d'euros d'aides publiques dans le cadre de la première tranche de soutien au secteur bancaire français et l'Etat pourrait leur apporter jusqu'à cinq milliards d'euros de plus en échange de sa prise de participation.
François Pérol serait remplacé auprès du chef de l'Etat par Xavier Musca, actuel directeur du Trésor, selon Le Monde.
 

Première publication : 25/02/2009

COMMENTAIRE(S)