Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

DÉBAT

La capitale française fait-elle le pari des arts ?

En savoir plus

Sports

Liverpool s'impose à Madrid, le Bayern surclasse le Sporting

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 26/02/2009

Les Reds ont décroché une précieuse victoire sur le terrain du Real Madrid (1-0). Dans le même temps, Munich a écrasé le Sporting, à Lisbonne (5-0). Les autres matchs : Chelsea-Juventus (1-0), Villarreal-Panathinaïkos (1-1).

AFP - Liverpool et le Bayern Munich ont réussi mercredi de belles opérations dans l'optique de la qualification en s'imposant 1-0 et 5-0 sur les pelouses du Real Madrid et du Sporting en 8e de finale aller de Ligue des champions, Chelsea, vainqueur de la Juventus 1-0, prenant aussi une option.


Real Madrid (ESP) - Liverpool (ENG) 0-1: Ce face-à-face entre deux des équipes les plus prestigieuses du continent (9 C1 pour le Real, 5 pour les Reds) n'a pas tenu ses promesses mais la tête de Benayoun en fin de match (82e) change singulièrement la donne et place l'équipe anglaise dans une situation idéale avant le retour dans son antre d'Anfield. Au cours d'une partie fermée où les occasions ont été très rares, le bloc de Liverpool a fait merveille malgré l'absence au coup d'envoi de son capitaine et meneur Gerrard, tout juste remis d'une blessure aux adducteurs. Pour les Madrilènes, pourtant revenus sur le FC Barcelone en Championnat (7 points) après une série impressionnante de 9 victoires, l'espoir de renouer avec les quarts de finale de la Ligue des champions pour la première fois depuis 2004 passe désormais par un exploit en Angleterre.


Chelsea (ENG) - Juventus Turin (ITA) 1-0: Samedi pour son premier match à la tête des Blues, Guus Hiddink avait enfin associé Anelka à Drogba et le Français avait inscrit le but de la victoire contre Aston Villa (1-0). Le technicien néerlandais a récidivé contre la Juve et c'est cette fois l'avant-centre ivoirien qui a trouvé l'ouverture lors de cette troisième confrontation italo-anglaise en deux jours, offrant aux Londoniens un avantage non négligeable avant le match retour. Les retrouvailles entre Claudio Ranieri et Stamford Bridge ont donc eu un goût amer pour l'entraîneur italien, limogé de Chelsea en 2004.


Sporting Portugal (POR) - Bayern Munich (GER) 0-5: Que ferait le Bayern Munich sans Franck Ribéry ? Le milieu offensif français a une nouvelle fois été décisif pour son club en réalisant un doublé sur la pelouse du Sporting, montrant ainsi la voie du succès et sans doute de la qualification pour les quarts de finale à ses coéquipiers. Alors que les Bavarois accumulent les bévues en Bundesliga (4e avec 3 défaites lors des 4 dernières journées), le parfum de l'Europe leur a donné des ailes, Klose et deux buts de Toni parachevant l'éclatant succès de l'équipe allemande.


Villarreal (ESP) - Panathinaïkos Athènes (GRE) 1-1: Villareal aurait dû se méfier de l'équipe grecque, sortie première du groupe B devant l'Inter Milan et le Werder Brême. Emmené par le champion d'Europe 2004 Karagounis, auteur du but de son équipe, le Pana a joué un bien mauvais tour à Villarreal, qui a tout de même réussi à porter à onze matches son invincibilité sur son terrain en Ligue des champions grâce à un penalty transformé en seconde période par Rossi. Mais ce sont bien les Athéniens qui ont déjà un pied en quart de finale.

Première publication : 25/02/2009

COMMENTAIRE(S)