Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des inondations en Guinée font plusieurs morts

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Twitter toujours en panne de croissance

En savoir plus

DÉBAT

Barack Obama en Afrique : quel bilan? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Barack Obama en Afrique : quel bilan? (partie 1)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trahison ?"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Super-prédateur"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Obama, une déception africaine

En savoir plus

FOCUS

Les sociétés militaires privées russes : le bras armé caché du Kremlin

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Mode : les tendances de l’été

En savoir plus

Moyen-Orient

Hamas et Fatah s'accordent sur un échange de détenus

Dernière modification : 26/02/2009

Les mouvements palestiniens Hamas et Fatah se sont engagés mercredi soir à "régler" le dossier des "détenus politiques" alors que ce jeudi se tient une conférence de "réconciliation" parrainée par l'Égypte.

AFP - Les mouvements palestiniens Hamas et Fatah ont annoncé mercredi soir s'être engagés à "régler" le dossier des "détenus politiques" et à "arrêter les campagnes médiatiques", dans un texte publié au Caire à la veille d'une conférence de "réconciliation" parrainée par l'Egypte.

Hamas et Fatah sont parvenus à un "accord sur un règlement du dossier des détenus" dans "un délai ne dépassant pas la fin des réunions du dialogue interpalestinien", déclare le texte lu par le chef des députés du Fatah au Conseil législatif palestinien (Parlement de l'Autorité palestinienne), Azzam el-Ahmad, et Mahmoud Zahar, le plus influent dirigeant du mouvement islamiste de Gaza.

"Un certain nombre de détenus seront libérés dès le début du dialogue", poursuit le texte. "D'autres détenus seront relâchés successivement de façon à ce que ce dossier soit totalement clos avant la fin du dialogue national palestinien", ajoute le communiqué.

Selon M. Zahar, 80 détenus du Hamas en Cisjordanie ont déjà été libérés ces derniers temps et le nombre de prisonniers atteint désormais plus de 300.

M. Al-Ahmad a indiqué pour sa part que le Hamas avait levé la résidence surveillée imposée à certains militants à Gaza.

Après avoir avorté en novembre, le processus de réconciliation interpalestinienne a été relancé par l'Egypte après la dévastatrice guerre de Gaza lancée par Israël (27 décembre-18 janvier).

Le Hamas et le Fatah sont en conflit ouvert depuis que les islamistes, qui avaient remporté les législatives palestiniennes, ont délogé de Gaza par la force l'Autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas en juin 2007.

Le ton était monté d'un cran ces derniers jours entre les deux parties, faisant craindre un nouvel échec des efforts égyptiens, avec des accusations et des exigences des deux côtés, notamment sur la libération des "détenus politiques" du Hamas.

Les deux parties ont également "affirmé (leur) engagement à un arrêt total des campagnes médiatiques", expliquant que "cet accord vise à préparer le terrain et à assainir l'atmosphère en vue du succès du dialogue national palestinien".
 

Première publication : 26/02/2009

COMMENTAIRE(S)