Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Nigeria attend dans la fébrilité les résultats de la présidentielle

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Départementales: un humour déplacé ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Antonio Costa : "Avec l'Euro, il y a quelques gagnants mais beaucoup de perdants"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Évasion fiscale : l'Europe joue la transparence... jusqu'au bout ?

En savoir plus

FOCUS

Royaume Uni : les communautés musulmanes sont-elles bien intégrées ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : faut-il sanctionner les prostituées ou leurs clients?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Palestine s'apprête à adhérer à la CPI

En savoir plus

BILLET RETOUR

Un vent de liberté souffle sur le Koweït

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Agriculture : faire face à l'élevage intensif

En savoir plus

Economie

La banque JPMorgan Chase supprime 12 000 emplois

Dernière modification : 26/02/2009

Au lendemain de son opération de rachat de Washington Mutual, la banque JPMorgan a annoncé qu'elle allait procéder à 12 000 licenciements. Une mesure qui entre dans le cadre d'un plan d'économie de 2 milliards de dollars.

AFP - L'intégration des opérations de la banque américaine Washington Mutual dans celles de JPMorgan, qui l'a rachetée à l'automne, va entraîner 12.000 suppressions de postes et 2 milliards de dollars d'économie, ont annoncé jeudi des responsables de la banque new-yorkaise.
  
Selon un graphique présenté jeudi lors d'une conférence d'analystes, JPMorgan Chase prévoit "environ 12.000 suppressions de postes" à partir de la date du rachat, réalisé fin septembre.
  
Ces réductions d'effectifs s'inscrivent dans un plan d'économies de deux milliards de dollars nets, dont 1,35 milliard en coûts salariaux, dont "la majorité devraient être achevées d'ici à la fin 2009".
  
JPMorgan comptait au moment de la fusion environ 228.000 employés, et Washington Mutual quelque 43.000 en juin.
  
Au bord de la faillite, Washington Mutual avait été fermée le 25 septembre par les autorités américaines, qui avaient organisé le transfert immédiat de ses seules activités bancaires à son concurrent JPMorgan Chase pour 1,9 milliard de dollars.

Première publication : 26/02/2009

COMMENTAIRE(S)