Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Sur les traces de l’imam Gülen, ennemi juré d’Erdogan exilé aux États-Unis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Avengers Station : les super-héros débarquent à Paris!

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Visas : l'Europe cède aux exigences de la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Sauve qui Trump !

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : la voie est libre pour Donald Trump

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

L’intelligence économique, un secteur en pleine évolution

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaires aux États-Unis : la voie est libre pour Donald Trump (partie 1)

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaires aux États-Unis : la voie est libre pour Donald Trump (partie 2)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Sanofi : les 16 millions € du patron font gonfler la polémique

En savoir plus

Amériques Amériques

Obama et Sarkozy en lice pour le prochain Nobel de la paix

Dernière modification : 27/02/2009

Le nombre de candidatures au prix Nobel de la paix 2009 a atteint un nouveau record, avec 205 soumissions dont 33 organisations. Parmi les nominés, les présidents américain Barack Obama et français Nicolas Sarkozy.

AFP - Les présidents américain Barack Obama et français Nicolas Sarkozy figurent parmi les 205 personnes et organisations, un nombre record, en lice pour le prix Nobel de la paix.

"Nous avons reçu 205 candidatures, dont 33 organisations", a déclaré vendredi à l'AFP le directeur de l'Institut Nobel d'Oslo, Geir Lundestad. "C'est un nouveau record" après celui de 2005 lorsque 199 candidatures avaient été déposées, a-t-il dit.

L'identité des candidats est tenue secrète pendant 50 ans. Mais certains noms peuvent filtrer si les parrains décident de lancer publiquement la candidature de leur "poulain".

MM. Obama et Sarkozy figureraient ainsi sur la liste des candidats cette année.

Le fait d'être "nominé" n'a pas valeur d'adoubement de la part du comité Nobel qui décerne le prix de la paix, a précisé M. Lundestad.

Des milliers de personnes --parlementaires et ministres, précédents lauréats, membres de certaines instances internationales, certains professeurs d'université et le comité Nobel lui-même-- sont habilitées à proposer une candidature.

Le nom du ou des lauréat(s) sera annoncé en octobre.

L'an dernier, la prestigieuse récompense avait été décernée à l'ancien président et médiateur finlandais Martti Ahtisaari.
 

Première publication : 27/02/2009

COMMENTAIRE(S)