Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#PrayForIstanbul: le spectre de Daech

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

2.500 hommes supplémentaires et un mandat plus robuste pour la Minusma au Mali

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le coup de foudre aquatique de Samir Guesmi

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les enfants syriens à l'usine plutôt qu'à l'école

En savoir plus

FOCUS

Le lithium bolivien : une arlésienne ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Brexit : "See EU Later !"

En savoir plus

FACE À FACE

Brexit : le sursaut des politiques français

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gare aux Vikings !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : trois morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

Economie

La production industrielle chute de 10 % en janvier

Dernière modification : 27/02/2009

Le ralentissement des exportations de véhicules et de produits électroniques japonais ont provoqué une diminution de la production industrielle du pays de 10 %. Elle ne représente plus que 70 % de ce qu'elle était avant l'été.

REUTERS - La production industrielle japonaise a accusé une chute mensuelle d'une ampleur sans précédent le mois dernier, diminuant de 10% en raison d'une chute des exportations de voitures et de produits électroniques dans un contexte de récession mondiale.

 

La production nippone se situe désormais à 70% de ce qu'elle était avant l'été. De tels niveaux n'avaient pas été vus depuis 1984.

 

Si les prévisions des industriels se révèlent exactes pour février et mars, la production aura chuté de 22,4% au premier trimestre. Ce serait une chute d'une ampleur inédite.

 

En janvier, les livraisons ont reculé de 11,4% en volume, également un niveau sans précédent sur un mois. Les volumes sont au plus bas depuis mai 1987.

 

Les stocks ont diminué pour la première fois en cinq mois, ce qui, estiment certains économistes, permet de penser que la production pourrait avoir touché le fond au milieu 2009.
 

Première publication : 27/02/2009

COMMENTAIRE(S)