Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

États-Unis - Cuba : un tournant historique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Le dalaï-lama vante le "réalisme" du président chinois Xi Jinping

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Eau argentée" : la guerre en Syrie au cinéma

En savoir plus

FOCUS

Grands lacs : LRA, une guérilla affaiblie mais toujours menaçante

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Sanctions occidentales : "La Russie sortira renforcée", assure Lavrov

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

La Libye au cœur des discussions du Forum de Dakar

En savoir plus

SUR LE NET

Australie : la Toile solidaire de la commmunauté musulmane

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Égypte : la répression des homosexuels s'intensifie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Carnage à Peshawar

En savoir plus

Economie

Les ventes sont en chute libre partout dans le monde

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 02/03/2009

Le secteur automobile s'enfonce dans la crise. En février, les ventes de voitures neuves ont chuté de 32,4 % au Japon, et de 50 % en Espagne. En France, les constructeurs français enregistrent une baisse de 13,3 %.

Le salon international de Genève, qui se tiendra du 5 au 15 mars, tentera de faire rêver les acheteurs avec des modèles écologiques hybrides ou électriques, peu gourmands en énergie, qui constitueront le parc automobile du futur.

Des innovations dont il aura bien besoin pour séduire les visiteurs, tant le contexte dans lequel il ouvrira ses portes est délétère, au vu des ventes catastrophiques enregistrées au mois de février.


Renault, Peugeot et Citroën reculent en France

Les ventes de voitures neuves en France ont baissé de 13,1% le mois dernier, a annoncé lundi le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), les marques françaises - Citroën, Peugeot et Renault - reculant, pour leur part, de 13,3 %.

Dans le détail, le groupe PSA enregistre une baisse de 13,8 % de ses ventes. Si sa marque Citroën limite la casse (-5,5 %), sa marque Peugeot connaît une très mauvaise passe (-19,8 %). Les ventes du groupe Renault sont, quant à elles, en recul de 13 % (-12,6 % pour la marque Renault, -16,8 % pour sa filiale roumaine low cost Dacia).

Malgré ces résultats peu encourageants, la France s'en sort mieux que ses voisins européens. En janvier, les ventes de voitures avaient en effet baissé de "seulement" 7,9 % dans l'Hexagone, grâce à la mise en place de la prime à la casse qui semble avoir permis d'enrayer le recul important des mois de novembre (-14 %) et décembre (-15,8 %).


  Les ventes espagnoles divisées par deux


En Espagne, la situation est, en revanche, catastrophique. Le nombre d'immatriculations de voitures neuves y a été presque deux fois moins important en février 2009 qu'en février 2008, a annoncé lundi l'Association nationale des fabricants d'automobiles (Anfac).

Un total de 62 107 voitures y ont été immatriculées en février, contre 121 415 un an plus tôt, soit une chute de 48,8 %, selon un communiqué.

Durement frappé par la crise, le marché automobile espagnol connaît depuis dix mois une chute très importante de ses ventes. Les constructeurs menacent de délocaliser si le gouvernement continue de leur refuser des aides.


Septième mois de baisse consécutive au Japon

Les ventes de voitures au Japon, hors "mini-véhicules" de moins de 660 cm3 de cylindrée, ont chuté de 32,4 % le mois dernier, à 218 212 unités, selon les chiffres publiés par l'Association japonaise des concessionnaires (JADA).

En prenant en compte les "mini-véhicules", dont la baisse s'est limitée à 9,8 %, le marché automobile japonais a reculé de 24,3 % en février, à 380 582 unités.

Sur les deux premiers mois de l'année 2009, le recul du marché japonais est de 30,4 %, "mini-véhicules" exclus.

Le mois de février constitue le septième mois de baisse consécutif des ventes de véhicules neufs au Japon.

Première publication : 02/03/2009

COMMENTAIRE(S)