Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Tunisie se prépare à voter

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Sommet européen sur l'emploi : la croissance à l'ordre du jour

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La chasse au carbone

En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

  • L’Algérie refuse de remplacer le Maroc pour l’organisation de la CAN-2015

    En savoir plus

  • François Hollande inaugure la Fondation Vuitton à Paris

    En savoir plus

  • Paris et Berlin s'entendent pour stimuler l'investissement en Europe

    En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Kate et William attendent leur deuxième enfant pour avril

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

  • La crainte s'empare des Iraniennes après des attaques à l'acide

    En savoir plus

  • Le gouvernement japonais fragilisé après la démission de deux ministres

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

FRANCE

Florence Cassez voit sa peine réduite à soixante ans de prison

Dernière modification : 05/03/2009

Condamnée pour enlèvements, la Française Florence Cassez a vu sa peine de prison réduite en appel de 96 à 60 ans. Nicolas Sarkozy évoquera son cas lors de son prochain déplacement au Mexique, dimanche prochain.

AFP - Un juge mexicain a réduit mardi de 96 à 60 ans de prison la peine infligée à Florence Cassez, une Française de 34 ans, interpellée en décembre 2005 pour enlèvement en compagnie d'une bande de malfaiteurs, ont annoncé les autorités judiciares mexicaines.
  
Son avocat, Me Franck Berton, avait fait part jusqu'alors d'une peine de 70 ans.
  
En détention depuis plus de trois ans au Mexique, la jeune femme originaire du nord de la France avait été condamnée l'an dernier à 96 ans de prison pour quatre enlèvements et possession d'armes.
  
Elle avait été interpellée en décembre 2005 dans une ferme où son ex-fiancé mexicain, Israel Vallarta, considéré comme le chef d'une bande criminelle, a avoué avoir séquestré plusieurs personnes. Le lendemain, un simulacre d'arrestation avait été organisé devant des caméras de télévision.
  
Florence Cassez a toujours affirmé qu'elle ignorait les activités de son ex-fiancé.
  
Mardi, l'annonce de la sentence l'a plongée "en totale détresse", a-t-elle déclaré à l'AFP depuis sa prison. "On m'a retiré mon dernier espoir", a-t-elle murmuré, des larmes dans la voix.
  
"C'est un scandale, une honte. Une atteinte à la liberté et à la vie. Tout démontre son innocence", a dénoncé son avocat français, Me Franck Berton, selon lequel "il n'y a eu aucun procès contradictoire".
  
La condamnation en appel est "une injustice supplémentaire", une "mascarade", a-t-il crié, dans une conversation téléphonique avec l'AFP.
  
En appel, le juge n'a retenu que trois enlèvements, le dernier n'ayant été qu'une tentative, selon Me Berton.
  
Le sort de la jeune femme, qui était poursuivie dans le cadre de quatre affaires d'enlèvement et pour possession illégale d'armes, avait inquiété les autorités en France.
  
En mai dernier, ses parents avaient été reçus par le président Nicolas Sarkozy, qui doit entamer dimanche prochain une visite officielle au Mexique.
  
En France, mardi, deux sénateurs et un conseiller général ont demandé à M. Sarkozy "de reporter voire d'annuler" ce voyage officiel au Mexique, dénonçant "l’affront" de la justice mexicaine.
  
"Alors que le président français a suivi personnellement l'évolution de ce dossier, annoncer à quelques jours de son voyage officiel une telle condamnation est non seulement un camouflet pour la France, mais aussi une provocation vis-à-vis du président français", ont affirmé Jean-Luc Romero, conseiller régional d'Ile-de-France, Alain Fouché, sénateur de la Vienne et Jean-René Lecerf, sénateur du Nord, dans un communiqué reçu par l'AFP.
  
"Tout son dossier confirme son innocence", ont-ils insisté.
  
Les trois élus "appellent le président Sarkozy à tirer les conclusions de cet affront et à reporter voire à annuler son voyage officiel au Mexique", ont-ils conclu.
  
La secrétaire d'Etat aux droits de l'Homme, Rama Yade, avait aussi assuré l'an dernier que le cas de Florence Cassez était "suivi très attentivement", et un groupe de députés français s'était mobilisé pour obtenir sa libération.
  

Première publication : 04/03/2009

COMMENTAIRE(S)