Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

"Marine Le Pen incarne un parti résolument anti-libéral de droite"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Évasion fiscale : "En 3 ans, les États ont pu récupérer 37 milliards d'euros"

En savoir plus

FOCUS

Mexique : les déplacés de la guerre des cartels

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hugh Jackman dans "Chappie" : enfin un rôle de méchant!

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Départementales : l'UMP et le PS vent debout contre le FN

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "La situation s'est beaucoup améliorée"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Netanyahou divise à Washington

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : les enfants soldats de l'EI

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président tchadien promet "d'anéantir boko haram"

En savoir plus

EUROPE

Khodorkovski face à la justice, le Web réagit

Vidéo par FRANCE 24

Dernière modification : 04/03/2009

Dans cette édition : la Toile se penche sur l’ouverture du procès de l’ancien patron de Ioukos ; les internautes chinois se moquent de la censure opérée par les autorités sur le Web ; un sans-abri crée un site pour récolter des fonds.

L'ancien patron du groupe pétrolier russe Ioukos, Mikhaïl Khodorkovski, comparaît à nouveau devant la justice. Déjà condamné, en 2005, à huit ans de prison pour fraudes fiscales, il risque 22 ans d’emprisonnement supplémentaires dans un procès qui mobilise les internautes.

 

De nombreux documents sont disponibles sur le site créé par ses avocats. Ils y dénoncent notamment les irrégularités juridiques qui auraient émaillé ce dossier, comme l’emprisonnement de témoins potentiels.

 

Sur son blog, un avocat canadien, qui avait défendu Khodorkovski en 2005, estime, pour sa part, que ce procès, qui se déroule sous la présidence de Dmitri Medvedev, et donc dans un nouveau contexte, va révéler si la Russie est en passe de devenir un état de droit.

 

Cette vidéo postée sur les sites de partage souligne, elle, le caractère politique de l’affaire. Elle rappelle que Khodorkovski finançait des partis d’opposition et représentait une menace pour le Kremlin.

 

Chine : internautes contre censure

 

Le cheval de boue et d’herbe. Voici la nouvelle star du Web chinois. Cette créature fantastique, inventée de toutes pièces par un internaute, est devenue le symbole de la résistance à la censure.

 

Tout a commencé lorsqu’un Chinois a mis en ligne sur le Wikipédia local, Baidupedia, une fiche sur cette fausse créature, dont la prononciation équivaut à une insulte. Une manière de tourner en dérision les méthodes de censure des autorités par mots-clés.

 
D’autres animaux fantastiques ont fait leur apparition comme le crabe de la rivière, un jeu de mot qui évoque le mot "harmonie", en référence à la volonté du gouvernement d’"harmoniser" la Toile, autrement dit de la censurer.

 

Comme pour faire un pied de nez aux autorités, des dizaines de vidéos ont déferlé en ligne. Dans cette parodie d’une émission pour enfants sur les animaux, le cheval chante qu’il va battre le crabe.

 

Et le phénomène est utilisé par nombre d’intellectuels pour dénoncer la campagne anti-obscénités lancée en janvier, qui a mené à la fermeture de nombreux sites, bridant un peu plus la liberté d’expression sur le Net chinois.

 


Sauvez l'économie

 

Le jeu vidéo Trillion Dollar Bailout met au défi les internautes. Objectif : sauver l’économie américaine. Le joueur dispose pour cela d’un budget virtuel de 1 000 milliards de dollars. Il peut aider les plus pauvres et les expropriés. Punir ceux qui ont profité de la crise. Mais aussi sauver certaines entreprises de la faillite.

 

Sans-abris sur le Web

 

Tim a 37 ans. Il est sans abri. Une agence de webmarteking vient de lui créer un site Internet. Objectif : l’aider à récolter des fonds et faire avancer la cause des sans-abris. Le site permet aux internautes de faire des dons par carte de crédit ou de faire des promesses de dons. Cafés, beignets, ou même leçons de karaté. Tim propose également des conseils de survie pour les sans-abris. Il parle aussi de ses projets comme avoir une famille.

 


 

Première publication : 04/03/2009

COMMENTAIRE(S)