Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

FRANCE

Le port de Cherbourg accueille un convoi de matière radioactive

©

Dernière modification : 04/03/2009

Cinq camions, estampillés du symbole signalant la présence de matière radioactive, sont arrivés au port de Cherbourg, ce mercredi. Selon Greenpeace, il ne s'agirait que de la première partie d'une cargaison d'Areva à destination du Japon.

AFP - Un important convoi terrestre de matière radioactive est arrivé mercredi vers 5H30 sous haute surveillance à Cherbourg, sur le quai où doit prochainement être chargé une cargaison de combustible MOX, mélange d'uranium et de plutonium, a constaté une journaliste de l'AFP.
  
Selon Greenpeace, il s'agit d'une partie de la cargaison de MOX, combustible composé d'uranium, et de plutonium issu du retraitement de combustible nucléaire usagé, qu'Areva a confirmé préparer jeudi dernier, pour le Japon.
  
Le convoi est parti vers 3H30 de l'usine Areva de La Hague à 20 km de Cherbourg, selon l'organisation écologiste.
  
Le convoi était constitué de cinq camions avec le symbole signalant de la matière radioactive, accompagnés de plusieurs dizaines de véhicules des forces de l'ordre, a constaté la journaliste.
  
L'association pense qu'Areva va acheminer la deuxième partie de cette cargaison, record selon elle, dans la nuit de mercredi à jeudi, pour un chargement à bord de deux bateaux jeudi.
  
D'après Greenpeace, le Pacific Pintail et le Pacific Heron ont quitté vendredi de la semaine dernière leur port d'attache de Barrow in Furness au Royaume-Uni mais ne devraient arriver à Cherbourg que jeudi matin.
  
Areva interrogé mardi par l'AFP a à nouveau refusé de préciser tout calendrier ou toute taille du convoi.
  
Mardi soir, une vingtaine de militants antinucléaires avaient manifesté près d'un rond-point sur le trajet supposé du convoi, non loin de ce quai.
  
"En un peu plus de deux mois, c'est 1,8 tonne de plutonium qui va traverser la planète, quantité permettant de fabriquer 225 bombes nucléaires", affirme Greenpeace.
  

Première publication : 04/03/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)