Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

FRANCE

Le port de Cherbourg accueille un convoi de matière radioactive

Dernière modification : 04/03/2009

Cinq camions, estampillés du symbole signalant la présence de matière radioactive, sont arrivés au port de Cherbourg, ce mercredi. Selon Greenpeace, il ne s'agirait que de la première partie d'une cargaison d'Areva à destination du Japon.

AFP - Un important convoi terrestre de matière radioactive est arrivé mercredi vers 5H30 sous haute surveillance à Cherbourg, sur le quai où doit prochainement être chargé une cargaison de combustible MOX, mélange d'uranium et de plutonium, a constaté une journaliste de l'AFP.
  
Selon Greenpeace, il s'agit d'une partie de la cargaison de MOX, combustible composé d'uranium, et de plutonium issu du retraitement de combustible nucléaire usagé, qu'Areva a confirmé préparer jeudi dernier, pour le Japon.
  
Le convoi est parti vers 3H30 de l'usine Areva de La Hague à 20 km de Cherbourg, selon l'organisation écologiste.
  
Le convoi était constitué de cinq camions avec le symbole signalant de la matière radioactive, accompagnés de plusieurs dizaines de véhicules des forces de l'ordre, a constaté la journaliste.
  
L'association pense qu'Areva va acheminer la deuxième partie de cette cargaison, record selon elle, dans la nuit de mercredi à jeudi, pour un chargement à bord de deux bateaux jeudi.
  
D'après Greenpeace, le Pacific Pintail et le Pacific Heron ont quitté vendredi de la semaine dernière leur port d'attache de Barrow in Furness au Royaume-Uni mais ne devraient arriver à Cherbourg que jeudi matin.
  
Areva interrogé mardi par l'AFP a à nouveau refusé de préciser tout calendrier ou toute taille du convoi.
  
Mardi soir, une vingtaine de militants antinucléaires avaient manifesté près d'un rond-point sur le trajet supposé du convoi, non loin de ce quai.
  
"En un peu plus de deux mois, c'est 1,8 tonne de plutonium qui va traverser la planète, quantité permettant de fabriquer 225 bombes nucléaires", affirme Greenpeace.
  

Première publication : 04/03/2009

COMMENTAIRE(S)