Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

FRANCE

Le port de Cherbourg accueille un convoi de matière radioactive

Dernière modification : 04/03/2009

Cinq camions, estampillés du symbole signalant la présence de matière radioactive, sont arrivés au port de Cherbourg, ce mercredi. Selon Greenpeace, il ne s'agirait que de la première partie d'une cargaison d'Areva à destination du Japon.

AFP - Un important convoi terrestre de matière radioactive est arrivé mercredi vers 5H30 sous haute surveillance à Cherbourg, sur le quai où doit prochainement être chargé une cargaison de combustible MOX, mélange d'uranium et de plutonium, a constaté une journaliste de l'AFP.
  
Selon Greenpeace, il s'agit d'une partie de la cargaison de MOX, combustible composé d'uranium, et de plutonium issu du retraitement de combustible nucléaire usagé, qu'Areva a confirmé préparer jeudi dernier, pour le Japon.
  
Le convoi est parti vers 3H30 de l'usine Areva de La Hague à 20 km de Cherbourg, selon l'organisation écologiste.
  
Le convoi était constitué de cinq camions avec le symbole signalant de la matière radioactive, accompagnés de plusieurs dizaines de véhicules des forces de l'ordre, a constaté la journaliste.
  
L'association pense qu'Areva va acheminer la deuxième partie de cette cargaison, record selon elle, dans la nuit de mercredi à jeudi, pour un chargement à bord de deux bateaux jeudi.
  
D'après Greenpeace, le Pacific Pintail et le Pacific Heron ont quitté vendredi de la semaine dernière leur port d'attache de Barrow in Furness au Royaume-Uni mais ne devraient arriver à Cherbourg que jeudi matin.
  
Areva interrogé mardi par l'AFP a à nouveau refusé de préciser tout calendrier ou toute taille du convoi.
  
Mardi soir, une vingtaine de militants antinucléaires avaient manifesté près d'un rond-point sur le trajet supposé du convoi, non loin de ce quai.
  
"En un peu plus de deux mois, c'est 1,8 tonne de plutonium qui va traverser la planète, quantité permettant de fabriquer 225 bombes nucléaires", affirme Greenpeace.
  

Première publication : 04/03/2009

COMMENTAIRE(S)