Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

DOSSIERS

La brigade des bonzes thaïlandais

Vidéo par Solomon KANE , Cyril PAYEN

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/03/2009

Le magazine "Humanitaire" est allé enquêter sur une brigade de moines bouddhistes, dont la mission consiste à démasquer les faux bonzes qui se parent du costume traditionnel des religieux pour extorquer de l'argent aux fidèles.

Nos reporters sont partis en patrouille avec une brigade de bonzes armés uniquement de leur foi.

Au pays des milles sourires, les références au sacré se trouvent à chaque coin de rue. Ces patrouilles ont pour mission de traquer les imposteurs qui dévalorisent le rôle du moine dans la société thaïlandaise.

Des charlatans qui abusent de la tradition pour vivre grâce aux dons des fidèles. Ces hommes n'hésitent pas à revêtir les robes couleur safran des religieux.

Une fois qu'ils ont été attrapés par la brigade des moines, les fautifs sont traînés devant un tribunal et jugés par des moines bouddhistes - des vrais,  cette fois-ci.

Parfois pardonnés, parfois condamnés, dans tous les cas, ils sont particulièrement mal vus.

Plongée au cœur d'une brigade d'incorruptibles défenseurs de la foi. Un reportage de nos correspondants en Thaïlande, Cyril Payen et Solomon Kane.

Première publication : 05/03/2009

COMMENTAIRE(S)