Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Brésil – Pays-Bas : la Seleçao veut sauver son honneur

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

EUROPE

La France condamnée dans l'affaire de la pêche à la "thonaille"

©

Dernière modification : 05/03/2009

La justice européenne a rejeté le recours français visant à lever l'interdiction de la pêche à la "thonaille". Cette technique, utilisée par les pêcheurs français en Méditerranée, est considérée comme dangereuse par Bruxelles.

AFP - La Cour de justice européenne a rejeté jeudi un recours de la France contre l'interdiction dans l'UE de la pêche à la "thonaille", un filet très controversé utilisé pour la capture de thons en Méditerranée, et a condamné Paris aux dépens.
  
L'Union Européenne a banni cette pêche en 2002, considérée comme potentiellement dangereuse pour les cétacés, ce que les pêcheurs contestent. Mais la France ne l'a pas respectée et a demandé la levée de cette interdiction, poussant la Commission européenne à saisir la justice européenne en 2007.
  
Jeudi, la Cour de Luxembourg a jugé que le recours de l'exécutif européen contre la France était "fondé".
  
"En s’abstenant de contrôler, d’inspecter et de surveiller de façon satisfaisante l’exercice de la pêche au regard de l’interdiction des filets maillant dérivants pour la capture de certaines espèces, et en ne veillant pas à ce que soient prises des mesures appropriées contre les responsables d’infractions à la réglementation communautaire (...), la République française a manqué aux obligations qui lui incombent", soulignent les magistrats dans leur jugement.
  
Ils condamnent en conséquence la France aux dépens et lui demandent de se mettre en conformité avec la réglementation européenne.
  
La Cour estime que les filets dénommés "thonailles" doivent être considérés comme des filets maillant dérivants et être en conséquence interdits car potentiellement dangereux.
  
La France avait tenté d'argumenter que les filets maillant dérivants, utilisés dans le Pacifique et qui avaient suscité l'indignation à la fin des années 1990, puis une interdiction, n'avaient aucun rapport avec la "thonaille", car ils se déroulaient sur des centaines de kilomètres contre environ 10 km maximum pour la "thonaille".

Première publication : 05/03/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)