Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Jean-Pierre Chevènement embourbé dans les gaffes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libreville retient son souffle dans l'attente des résultats de la présidentielle

En savoir plus

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement.

En savoir plus

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement.

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Puppa Lek Sen, héritier du reggae africain

En savoir plus

FOCUS

Proche-Orient : l’essor du tourisme politique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Tensions entre Grecs et réfugiés sur l’île de Chios

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le plan pour l'islam de France

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

États-Unis : Yellen promet une hausse progressive des taux, les marchés réagissent

En savoir plus

Economie

GDF-Suez bénéficiaire dès sa première année d'exercice

Dernière modification : 05/03/2009

GDF-Suez a rendu son premier rapport annuel depuis la fusion entre les deux groupes en juillet 2008. La holding enregistre un bénéfice de 6,5 milliards d'euros, soit une augmentation de 13 % par rapport aux résultats agrégés avant leur alliance.

AFP - Le géant de l'énergie GDF Suez a dégagé un bénéfice net de 6,5 milliards d'euros pour sa première année d'existence, profitant des prix élevés des hydrocarbures en 2008.

Le bénéfice net de l'énergéticien, né en juillet dernier de la fusion entre Gaz de France et Suez, s'affiche ainsi en hausse de 13% par rapport aux résultats agrégés des deux groupes en 2007.

Le chiffre d'affaires, déjà publié, a progressé de 16,6% à 83,1 milliards d'euros.

"Nous avons dépassé tous les objectifs que nous nous étions fixés", a commenté le PDG du groupe, Gérard Mestrallet, au cours d'une conférence téléphonique, se félicitant d'une "très bonne performance opérationnelle".

GDF Suez a bénéficié en 2008 du niveau élevé du prix du pétrole, sur lequel est indexé le prix du gaz. Le baril de brut s'est en effet établi à 97 dollars en moyenne sur l'année, soit 25 dollars de plus qu'en 2007.

Malgré la chute des cours depuis l'été dernier (le baril valait environ 45 dollars jeudi), GDF Suez continue de prévoir un résultat d'exploitation "en croissance" en 2009, sans plus de précision.

Il table même sur une hausse de plus de 20% en 3 ans pour arriver à un résultat d'exploitation compris entre 17 et 18 milliards d'euros en 2011, "dans l'hypothèse d'un retour à un meilleur environnement économique".

Le groupe indique avoir embauché 32.000 personnes en 2008, dont quelque 13.000 en France, "afin d'accompagner son développement et ses ambitions industrielles".

"Cette dynamique d'embauche se poursuivra en 2009", assure GDF Suez, qui emploie 200.000 personnes dans le monde.

 

Première publication : 05/03/2009

COMMENTAIRE(S)