Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Foxtrot" : Samuel Maoz dissèque la société israélienne

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Marchés financiers : les investisseurs craignent la remontée des taux américains

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Téhéran à Washington : "Quitter l'accord sur le nucléaire iranien n'est pas une option"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : en Catalogne, certains redoutent une radicalisation du mouvement indépendantiste

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Donald Trump et Emmanuel Macron : "bromance", "pellicules"... et Iran

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Législatives au Liban : les femmes en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vincent Bolloré en garde à vue dans une enquête sur ses concessions portuaires en Afrique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Entre Donald Trump et Emmanuel Macron, des gestes de sympathie très remarqués

En savoir plus

LE DÉBAT

Macron aux États-Unis : Iran, Syrie, commerce, climat... les sujets qui fâchent

En savoir plus

Economie

Recul historique du PIB de la zone euro

Dernière modification : 05/03/2009

La zone euro a connu, durant le dernier trimestre 2008, la première contraction de son Produit intérieur brut (-1,5 %) depuis sa création en 1999, selon Eurostat. Maigre consolation : c'est un peu mieux que les États-Unis et le Japon.

AFP - L'économie en zone euro s'est contractée de 1,5% au dernier trimestre 2008, a confirmé jeudi l'office de statistiques européens, avec une baisse brutale des exportations et un recul des investissements.
  
Cette baisse inédite depuis la création de la zone euro en 1999 avait été annoncée lors d'une première estimation publiée par Eurostat le 13 février dernier. Elle s'étend à l'ensemble de l'Union européenne, où la contraction du Produit intérieur brut est aussi de 1,5%, selon Eurostat.
  
Petite consolation: la récession européenne n'est -pas encore- aussi profonde qu'aux Etats-Unis, ces derniers ayant eux aussi révisé leurs chiffres à la baisse.
  
Le PIB américain s'est contracté de 1,6% au quatrième trimestre. Au Japon, la baisse atteint 3,3%.
  
La baisse européenne traduit néanmoins aussi bien une nette baisse des investissements (-2,7% au 4e trimestre en zone euro, -2,5% pour l'UE à 27 pays), qu'une chute brutale des exportations (-7,3% pour la zone euro, -6,8% pour l'UE) et une détérioration de la consommation des ménages (-0,9% pour la zone euro, -0,8% pour l'UE).

Première publication : 05/03/2009

COMMENTAIRE(S)