Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Je ne sais pas pour qui voter"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : pour Lambert Mende, les désaccords de l'opposition sont à l'origine du blocage politique

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Fillon impassible face à la détresse des aide-soignantes

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Guillaume Gomez, l’autre chef de l’Élysée

En savoir plus

TECH 24

Bienvenue à Netflixland! Dans le QG du roi du streaming, à Los Gatos, en Californie

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Élection présidentielle : le désarroi des électeurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Une économie "décarbonée" est-elle possible ?

En savoir plus

FOCUS

France : rencontre avec ces catholiques de droite, fidèles coûte que coûte à Fillon

En savoir plus

Economie

Recul historique du PIB de la zone euro

Dernière modification : 05/03/2009

La zone euro a connu, durant le dernier trimestre 2008, la première contraction de son Produit intérieur brut (-1,5 %) depuis sa création en 1999, selon Eurostat. Maigre consolation : c'est un peu mieux que les États-Unis et le Japon.

AFP - L'économie en zone euro s'est contractée de 1,5% au dernier trimestre 2008, a confirmé jeudi l'office de statistiques européens, avec une baisse brutale des exportations et un recul des investissements.
  
Cette baisse inédite depuis la création de la zone euro en 1999 avait été annoncée lors d'une première estimation publiée par Eurostat le 13 février dernier. Elle s'étend à l'ensemble de l'Union européenne, où la contraction du Produit intérieur brut est aussi de 1,5%, selon Eurostat.
  
Petite consolation: la récession européenne n'est -pas encore- aussi profonde qu'aux Etats-Unis, ces derniers ayant eux aussi révisé leurs chiffres à la baisse.
  
Le PIB américain s'est contracté de 1,6% au quatrième trimestre. Au Japon, la baisse atteint 3,3%.
  
La baisse européenne traduit néanmoins aussi bien une nette baisse des investissements (-2,7% au 4e trimestre en zone euro, -2,5% pour l'UE à 27 pays), qu'une chute brutale des exportations (-7,3% pour la zone euro, -6,8% pour l'UE) et une détérioration de la consommation des ménages (-0,9% pour la zone euro, -0,8% pour l'UE).

Première publication : 05/03/2009

COMMENTAIRE(S)