Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Autodéfense intellectuelle"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Retour chahuté du général Mokoko, candidat à la présidentielle, à Brazzaville

En savoir plus

FOCUS

Le Maroc épargné par les terroristes mais délaissé par les touristes

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

"Brexit" : être ou ne pas être dans l'UE

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Claude Lelouch : "Je travaille avec un grand scénariste qui s’appelle la vie"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Crise des migrants : l'impasse de Calais

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Nikkei chute brutalement, pénalisé par un yen fort

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Syrie: agissons"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Agriculture: l'Europe, bouc émissaire ?"

En savoir plus

Economie

Recul historique du PIB de la zone euro

Dernière modification : 05/03/2009

La zone euro a connu, durant le dernier trimestre 2008, la première contraction de son Produit intérieur brut (-1,5 %) depuis sa création en 1999, selon Eurostat. Maigre consolation : c'est un peu mieux que les États-Unis et le Japon.

AFP - L'économie en zone euro s'est contractée de 1,5% au dernier trimestre 2008, a confirmé jeudi l'office de statistiques européens, avec une baisse brutale des exportations et un recul des investissements.
  
Cette baisse inédite depuis la création de la zone euro en 1999 avait été annoncée lors d'une première estimation publiée par Eurostat le 13 février dernier. Elle s'étend à l'ensemble de l'Union européenne, où la contraction du Produit intérieur brut est aussi de 1,5%, selon Eurostat.
  
Petite consolation: la récession européenne n'est -pas encore- aussi profonde qu'aux Etats-Unis, ces derniers ayant eux aussi révisé leurs chiffres à la baisse.
  
Le PIB américain s'est contracté de 1,6% au quatrième trimestre. Au Japon, la baisse atteint 3,3%.
  
La baisse européenne traduit néanmoins aussi bien une nette baisse des investissements (-2,7% au 4e trimestre en zone euro, -2,5% pour l'UE à 27 pays), qu'une chute brutale des exportations (-7,3% pour la zone euro, -6,8% pour l'UE) et une détérioration de la consommation des ménages (-0,9% pour la zone euro, -0,8% pour l'UE).

Première publication : 05/03/2009

COMMENTAIRE(S)