Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Burkina faso autorise l'exhumation de la dépouille présumée de Thomas Sankara

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

World Press Photo : l’un des lauréats perd son prix

En savoir plus

POLITIQUE

"La réintégration de l’Iran dans la politique mondiale est nécessaire"

En savoir plus

POLITIQUE

"Marine Le Pen incarne un parti résolument anti-libéral de droite"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Évasion fiscale : "En 3 ans, les États ont pu récupérer 37 milliards d'euros"

En savoir plus

FOCUS

Mexique : les déplacés de la guerre des cartels

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hugh Jackman dans "Chappie" : enfin un rôle de méchant!

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Départementales : l'UMP et le PS vent debout contre le FN

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "La situation s'est beaucoup améliorée"

En savoir plus

Economie

Recul historique du PIB de la zone euro

Dernière modification : 05/03/2009

La zone euro a connu, durant le dernier trimestre 2008, la première contraction de son Produit intérieur brut (-1,5 %) depuis sa création en 1999, selon Eurostat. Maigre consolation : c'est un peu mieux que les États-Unis et le Japon.

AFP - L'économie en zone euro s'est contractée de 1,5% au dernier trimestre 2008, a confirmé jeudi l'office de statistiques européens, avec une baisse brutale des exportations et un recul des investissements.
  
Cette baisse inédite depuis la création de la zone euro en 1999 avait été annoncée lors d'une première estimation publiée par Eurostat le 13 février dernier. Elle s'étend à l'ensemble de l'Union européenne, où la contraction du Produit intérieur brut est aussi de 1,5%, selon Eurostat.
  
Petite consolation: la récession européenne n'est -pas encore- aussi profonde qu'aux Etats-Unis, ces derniers ayant eux aussi révisé leurs chiffres à la baisse.
  
Le PIB américain s'est contracté de 1,6% au quatrième trimestre. Au Japon, la baisse atteint 3,3%.
  
La baisse européenne traduit néanmoins aussi bien une nette baisse des investissements (-2,7% au 4e trimestre en zone euro, -2,5% pour l'UE à 27 pays), qu'une chute brutale des exportations (-7,3% pour la zone euro, -6,8% pour l'UE) et une détérioration de la consommation des ménages (-0,9% pour la zone euro, -0,8% pour l'UE).

Première publication : 05/03/2009

COMMENTAIRE(S)