Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

Afrique

Israël ferme son ambassade à la demande de Nouakchott

Vidéo par Freddy EYTAN

Dernière modification : 06/03/2009

Israël a fermé son ambassade à Nouakchott après la suspension, par la Mauritanie, de tout lien diplomatique avec l'État hébreu au lendemain de l'offensive sur Gaza. Le Qatar a également suspendu ses relations avec Tel-Aviv.

AFP - Israël a fermé vendredi son ambassade en Mauritanie à la demande des autorités de ce pays qui avait suspendu en janvier ses relations diplomatiques avec l'Etat hébreu à la suite de la guerre à Gaza, a annoncé le ministère israélien des Affaires étrangères.

"A la suite de la décision du gouvernement mauritanien du 16 janvier de suspendre les relations avec Israël et à la demande de la Mauritanie, Israël a fermé aujourd'hui son ambassade à Nouakchott", a indiqué le ministère dans un communiqué.

Le drapeau a été baissé, les caméras de protection ont été démontées et les barrages menant à la représentation diplomatique levées, a constaté à Nouakchott un correspondant de l'AFP.

Le personnel de l'ambassade de l'Etat hébreu, dont l'ambassadeur, devait quitter la Mauritanie vendredi ou samedi, selon une source diplomatique occidentale. L'ambassade israélienne a refusé de s'exprimer.

A la mi-journée, la junte au pouvoir depuis le coup d'Etat du 6 août en Mauritanie n'avait pas réagi.

La Mauritanie, en même temps que le Qatar, deux pays musulmans, avaient décidé à la mi-janvier de suspendre leurs relations avec Israël pour protester contre l'offensive à Gaza.

La Mauritanie entretenait des relations diplomatiques avec l'Etat hébreu et le Qatar abritait un bureau commercial israélien.

L'Egypte et la Jordanie, signataires d'un traité de paix avec Israël, accueillent des ambassades de l'Etat hébreu.

Israël a lancé le 27 décembre une offensive massive contre le mouvement palestinien qui contrôle la bande de Gaza pour mettre un terme aux tirs de roquettes palestiniennes contre le sud de son territoire. Cette guerre, qui s'est achevée le 18 janvier, a fait 1.330 morts palestiniens.

Début janvier, de violentes échauffourées avaient opposé à Nouakchott des policiers à des manifestants réclamant la rupture des relations avec Israël.

Le 9 janvier, après une marche ayant réuni plusieurs milliers de personnes, des manifestants ont à plusieurs reprises tenté de se rendre à l'ambassade d'Israël mais ont échoué, les forces de l'ordre ayant bloqué les routes menant à la représentation diplomatique.

Les policiers avaient fait usage de grenades lacrymogènes et de matraques pour disperser la foule. Les manifestants ont jeté des pierres dans leur direction.

Première publication : 06/03/2009

COMMENTAIRE(S)