Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Etats-Unis : débat sur les armes : Une législation à redéfinir ? (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Etats-Unis : débat sur les armes : Une législation à redéfinir ? (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Rythme des réformes : Emmanuel Macron ne veut pas ralentir

En savoir plus

FOCUS

"La rue, c’est la jungle" : quels dispositifs pour les sans-abri ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Manu Payet, paré pour les César

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'antisèche de Trump pour être sympathique devant les survivants d'une fusillade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Air France : le tour de chauffe des syndicats

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La France craint un "cataclysme" en Syrie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Loi asile et immigration : Gérard Collomb essuie la critique

En savoir plus

Economie

L'Islande est entrée en récession au dernier trimestre 2008

Dernière modification : 06/03/2009

Particulièrement affectée par la tempête financière mondiale, l'Islande est officiellement entrée en récession au dernier trimestre 2008. Sur l'ensemble de l'année, son PIB a toutefois augmenté de 0,3 %.

AFP - L'Islande, dont le secteur financier a été ébranlé à l'automne par la crise financière internationale, est entrée en récession au dernier trimestre 2008 mais sur l'ensemble de l'année, son Produit intérieur brut a augmenté de 0,3%, selon l'Office national de la statistique.

Le PIB a baissé de 0,9% au quatrième trimestre comparé au trimestre précédent, indique l'Office dans un communiqué. L'Islande est ainsi techniquement entrée en récession à la fin de l'année, après un recul de 3,4% de son PIB au troisième trimestre.

Sur l'ensemble de l'année, l'économie du pays nordique reste toutefois en croissance (+0,3%), grâce à une hausse de 7,1% des exportations, combinée à une baisse des importations de 18%, explique l'Office.

"Les exportations d'aluminium ont représenté la majeure partie du total des exportations, environ 90%", a déclaré à l'AFP Stefan Thor Jansen, porte-parole de l'Office.

"Ceci est dû au fait que l'Islande a fait de grands investissements les deux dernières années", a-t-il ajouté, souligné que ce secteur était le plus gros contributeur des exportations de l'île.

Parallèlement, le pays, très importateur des biens de consommation courante en particulier alimentaires, est parvenu à freiner les importations de biens et services.

Au total, le PIB 2008 s'est élevé à 1.465 milliards de couronnes islandaises (environ 10,3 milliards d'euros), précise l'Office de la statistique.

L'Islande est ainsi parvenue à sortir son épingle du jeu alors que son secteur bancaire hypertrophié (les actifs des banques ont représenté jusqu'à neuf fois le PIB) a été terrassé en quelques semaines à l'automne.

En octobre, le gouvernement avait dû prendre le contrôle des trois principales banques en manque de liquidités, suscitant la colère des Islandais, dont nombre d'entre eux ont perdu leur travail et ont été ruinés.

La croissance enregistrée l'an passé est toutefois nettement inférieure aux 5,5% de l'année précédente, selon des chiffres révisés à la hausse.

Et cette année, l'Islande devrait connaître une sérieuse récession. Fin janvier, la banque centrale avait indiqué qu'elle tablait sur un recul de 9,9% du PIB.

Une mission du Fonds monétaire international (FMI), qui a octroyé un prêt de 2,1 milliards de dollars pour le redressement de l'île, est actuellement dans l'île afin d'examiner l'évolution de l'économie du pays nordique.

Avant la crise, l'Islande était l'un des pays les plus prospères de la planète.

Première publication : 06/03/2009

COMMENTAIRE(S)