Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

SUR LE NET

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La confiance en peau de chagrin"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

"La grève à Air France doit s'arrêter"

En savoir plus

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • L’étrange saison des Ukrainiens du Shakhtar Donetsk

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG se frotte au mythique Ajax

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Zinedine Zidane se verrait bien un jour sélectionneur des Bleus

    En savoir plus

  • Un obus tiré de Gaza vers Israël, le premier depuis la trêve

    En savoir plus

Amériques

Clinton à Ankara pour relancer les relations bilatérales

Dernière modification : 07/03/2009

Hillary Clinton, en visite à Ankara, a annoncé que le président des États-Unis, Barack Obama, se rendra en Turquie, au mois d'avril. La secrétaire d'État américaine veut apaiser les tensions de l'administration Bush sur le "problème kurde".

AFP - La secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, est arrivée dans la nuit de vendredi à samedi à Ankara pour relancer une relation stratégique altérée par des tensions avec l'administration Bush sur le problème kurde.

"L'administration Obama a une occasion de reconstruire (la relation) sur de meilleures bases maintenant que les problèmes les plus aigus accumulés pendant l'administration Bush ont été définitivement éliminés", a indiqué vendredi à la presse un haut responsable américain ayant requis l'anonymat.

La Turquie, qui était opposée à la guerre en Irak, avait fermé son espace aérien aux appareils américain pendant l'offensive de 2003.

Ankara avait ensuite reproché pendant plusieurs années au président George W. Bush de laisser les rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) lancer des attaques contre la Turquie à partir du Kurdistan irakien.

Ce n'est qu'après la décision de l'administration Bush de partager avec l'armée turque des renseignements sur les mouvements du PKK à la frontière irako-turque, en 2007, que les relations s'étaient améliorées, a rappelé ce responsable ayant requis l'anonymat.

"Nous avons alors assisté à un revirement total", a noté ce haut responsable accompagnant la chef de la diplomatie américaine dans sa tournée.

L'agenda de Mme Clinton avec cet allié historique des Etats-Unis dans la région est chargé: outre l'Irak, elle devrait notamment évoquer avec ses interlocuteurs turcs la médiation de paix entreprise par Ankara entre Israël et la Syrie.

L'acheminement d'équipement pour les troupes en Afghanistan pour lequel Washington souhaite l'aide d'Ankaraà l'agenda, ainsi que les relations avec l'Iran et la sécurité énergétique.

Au cours de cette visite de quelques heures en Turquie, dernière étape d'une tournée de huit jours qui l'a également conduite au Proche-Orient et en Europe, Mme Clinton a prévu de rencontrer les principaux dirigeants turcs au cours de cette visite de moins de 24 heures, notamment le président Abdullah Gül, le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan et le ministre des Affaires étrangères Ali Babacan.

Hillary Clinton doit regagner Washington samedi dans la soirée.

Première publication : 07/03/2009

COMMENTAIRE(S)