Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Migrants : l'Europe à l'épreuve

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Marine Le Pen : "Jean-Marie Le Pen va mieux"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Marine Le Pen : "Le parlement européen est dans une démarche d'agression, tous nos droits ont été violés"

En savoir plus

FOCUS

VIH en Chine : la jeunesse particulièrement exposée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ingrid Chauvin et Jimmy Jean-Louis, stars du petit écran

En savoir plus

L’invité du jour

Chef Simon : "Ce n’est plus notre corps qui décide de ce que l’on va manger, mais notre cerveau"

En savoir plus

LE DÉBAT

Colombie : la paix avec les Farc en danger ?

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Budget de la zone euro : Paris espère un accord "substantiel" à Berlin

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"En Thaïlande, le crime de lèse-canidé"

En savoir plus

Moyen-Orient

Deux émissaires à Damas pour renouer le dialogue

Dernière modification : 07/03/2009

Deux émissaires américains sont en visite à Damas, où ils ont rencontré le chef de la diplomatie syrienne, Walid Mouallem. L'un d'eux, Jeffrey Feltman (photo), estime que la Syrie peut jouer "un rôle important et constructif" au Proche-Orient.

AFP - La Syrie peut jouer "un rôle important et constructif" au Proche-Orient, a estimé samedi l'émissaire américain Jeffrey Feltman au cours d'une conférence de presse téléphonique depuis Damas.

"Je pense que la Syrie peut jouer un rôle important et constructif dans la région", a déclaré M. Feltman, secrétaire d'Etat adjoint par intérim au Proche-Orient, après des discussions de quatre heures avec le chef de la diplomatie syrienne, Walid Mouallem et d'autres hauts responsables syriens.

M. Feltman et Daniel Shapiro, conseiller à la sécurité nationale chargé du Proche-Orient à la Maison Blanche, étaient arrivés dans la journée à Damas. Leur visite constitue le contact politique au plus haut niveau entre les deux pays depuis que Richard Armitage, qui était alors numéro deux du département d'Etat, s'était rendu en Syrie en janvier 2005, selon le département d'Etat.

Cette rencontre intervient aussi alors que la nouvelle administration américaine a affiché sa volonté de dialoguer avec les "bêtes noires" des Etats-Unis au Proche-Orient.

M. Feltman a indiqué que les discussions avaient été "en adéquation avec le message" du président américain Barack Obama et de la secrétaire d'Etat Hillary Clinton qui "ont manifesté leur souhait de s'engager auprès de tous les pays de la région pour faire face aux questions d'intérêt mutuel".

Il a ajouté que sa visite à Damas était "une illustration concrète" de cet engagement.

M. Feltman a refusé d'en dire plus sur la teneur de ses discussions avec les responsables syriens, notant simplement qu'elles avaient été "constructives" et avaient traité de questions bilatérales, régionales et internationales.

"Nous avons trouvé de nombreux terrains d'entente aujourd'hui", a-t-il affirmé, ajoutant que sa rencontre du 26 février avec l'ambassadeur de Syrie à Washington, Imad Moustapha, avait "servi de base" à ces entretiens.

A Damas, l'agence officielle Sana a rapporté qu'au cours cette rencontre à laquelle participaient le vice-ministre des Affaires étrangères syrien Fayçal Miqdad, et la conseillère politique du président Bachar el-Assad Bouthaïna Chaabane, les deux parties avaient "échangé leurs points de vue sur la situation régionale en vue de parvenir à une paix globale et durable au Moyen-Orient"

"Les points de vues étaient concordants quant à l'importance de la poursuite du dialogue bilatéral pour (...) réaliser la paix et la sécurité dans la région", a ajouté l'agence.
 

Première publication : 07/03/2009