Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les promesses de Hollande à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

France-Afrique : un rapport parlementaire très critique appelle à une nouvelle politique africaine

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Kamel Daoud : "Faire de 'Je suis Charlie' une religion me dérange"

En savoir plus

FOCUS

Royaume-Uni : le système de santé, enjeu central des législatives

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hafsia Herzi de retour dans une comédie "certifiée Hallal"!

En savoir plus

FACE À FACE

Le Front national dans la tourmente

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Arabie saoudite : le temps du changement

En savoir plus

DÉBAT

Loi sur le renseignement : sécurité ou liberté ?

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle au Burundi : le risque de déstabilisation

En savoir plus

FRANCE

Faismesdevoirs.com ferme après 24 heures sur la Toile

Vidéo par FRANCE 2

Dernière modification : 08/03/2009

"Nous réalisons (...) à quel point ce site va à l'encontre de nos propres valeurs", a déclaré le fondateur de Faismesdevoirs.com, en annonçant la fermeture de l'adresse Internet. Son lancement, jeudi soir, avait été vivement critiqué.

AFP - Le site internet faismesdevoirs.com, qui proposait de faire les exercices scolaires à la place des lycéens et collégiens moyennant 5 à 30 euros, a annoncé vendredi sa fermeture, au lendemain de son lancement.

Dans une brève note datée du 6 mars à 18h00, sous le titre "Fermeture de faismesdevoirs.com", l'équipe du site "présente ses excuses" et propose de "rembourser 100 % des commandes dans les huit jours sur simple demande par mail".

Avant même son lancement jeudi, ce site avait suscité les critiques du ministre de l'Education nationale, des syndicats d'enseignants et de parents d'élèves.

Joint par l'AFP en début de soirée, le créateur du site Stéphane Boukris, ancien élève de l'Essec, a assuré qu'il "n'avait subi aucune intimidation". Il a affirmé que le site avait compté jeudi "80.000 connections en moins de trois heures d'ouverture".

"Nous aurions eu pour des millions d'euros de commandes de manière tout à fait légale mais nous ne voulions pas être mêlés à la paupérisation intellectuelle du pays" provoquée par ce site, a-t-il ajouté.

Sur le site de faismesdevoirs.com, l'équipe explique dans sa note : "Il y a bientôt un mois, nous avons eu l’idée de mettre à disposition des internautes un outil pédagogique innovant".

"Nous tenons à vous présenter toutes nos excuses dans la mesure où nous réalisons à ce jour, à quel point ce site va à l’encontre de nos propres valeurs", poursuit la note sans autre précision.

L'équipe "souhaite faire en sorte que les générations futures soient meilleures que les précédentes, et faismesdevoirs.com ne pourra en rien y contribuer" et conclut que les "nouvelles technologies doivent servir à nous améliorer et non à nous assister".

Le site Le Post.fr a relevé en fin d'après-midi que les collaborateurs de Stéphane Boukris, dont les photos étaient également présentées sur le site, ne précisaient pas leurs propres diplômes contrairement à Stéphane Boukris.

La facturation prévue, avec paiement par SMS, cartes prépayées, mandat postal ou paypal, allait de 5 euros pour un exercice simple en mathématiques à 30 euros pour un exposé complet.

Le ministre de l'Education nationale Xavier Darcos s'était déclaré hostile à cette formule : "Le meilleur endroit pour être éduqué et pour avoir des copies corrigées, c'est l'école de la République, je n'encourage nullement des dispositifs payants qui permettent de rendre ces services-là".
 

Première publication : 07/03/2009

COMMENTAIRE(S)