Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle en Côte d'Ivoire : le soutien de Bédié est une "trahison" selon Bertin

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse: les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

  • Corruption : amende record pour le géant pharmaceutique GSK

    En savoir plus

FRANCE

Faismesdevoirs.com ferme après 24 heures sur la Toile

Vidéo par FRANCE 2

Dernière modification : 08/03/2009

"Nous réalisons (...) à quel point ce site va à l'encontre de nos propres valeurs", a déclaré le fondateur de Faismesdevoirs.com, en annonçant la fermeture de l'adresse Internet. Son lancement, jeudi soir, avait été vivement critiqué.

AFP - Le site internet faismesdevoirs.com, qui proposait de faire les exercices scolaires à la place des lycéens et collégiens moyennant 5 à 30 euros, a annoncé vendredi sa fermeture, au lendemain de son lancement.

Dans une brève note datée du 6 mars à 18h00, sous le titre "Fermeture de faismesdevoirs.com", l'équipe du site "présente ses excuses" et propose de "rembourser 100 % des commandes dans les huit jours sur simple demande par mail".

Avant même son lancement jeudi, ce site avait suscité les critiques du ministre de l'Education nationale, des syndicats d'enseignants et de parents d'élèves.

Joint par l'AFP en début de soirée, le créateur du site Stéphane Boukris, ancien élève de l'Essec, a assuré qu'il "n'avait subi aucune intimidation". Il a affirmé que le site avait compté jeudi "80.000 connections en moins de trois heures d'ouverture".

"Nous aurions eu pour des millions d'euros de commandes de manière tout à fait légale mais nous ne voulions pas être mêlés à la paupérisation intellectuelle du pays" provoquée par ce site, a-t-il ajouté.

Sur le site de faismesdevoirs.com, l'équipe explique dans sa note : "Il y a bientôt un mois, nous avons eu l’idée de mettre à disposition des internautes un outil pédagogique innovant".

"Nous tenons à vous présenter toutes nos excuses dans la mesure où nous réalisons à ce jour, à quel point ce site va à l’encontre de nos propres valeurs", poursuit la note sans autre précision.

L'équipe "souhaite faire en sorte que les générations futures soient meilleures que les précédentes, et faismesdevoirs.com ne pourra en rien y contribuer" et conclut que les "nouvelles technologies doivent servir à nous améliorer et non à nous assister".

Le site Le Post.fr a relevé en fin d'après-midi que les collaborateurs de Stéphane Boukris, dont les photos étaient également présentées sur le site, ne précisaient pas leurs propres diplômes contrairement à Stéphane Boukris.

La facturation prévue, avec paiement par SMS, cartes prépayées, mandat postal ou paypal, allait de 5 euros pour un exercice simple en mathématiques à 30 euros pour un exposé complet.

Le ministre de l'Education nationale Xavier Darcos s'était déclaré hostile à cette formule : "Le meilleur endroit pour être éduqué et pour avoir des copies corrigées, c'est l'école de la République, je n'encourage nullement des dispositifs payants qui permettent de rendre ces services-là".
 

Première publication : 07/03/2009

COMMENTAIRE(S)