Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Le Mexique ne contribuera en aucune façon au financement du mur de Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

EUROPE

La vache folle cause un cinquième décès en Espagne

Dernière modification : 07/03/2009

Une femme est décédée de la maladie de Creutzfeldt-Jakob dans le nord de l'Espagne, pays où l'on compte désormais cinq victimes de cette variante humaine de la "vache folle". Dans le monde, quelque 200 personnes en seraient mortes.

AFP - La variante humaine de la maladie de la vache folle a provoqué un cinquième décès en Espagne, une femme originaire de Santander (nord), morte en janvier, a annoncé vendredi le ministère de la Santé espagnol.
  
Les tests en laboratoire ont confirmé que la victime était porteuse de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ), variante humaine de l'Encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), dite maladie de la vache folle, a affirmé le ministère de la Santé dans un communiqué.
  
"L'apparition de cas sporadiques n'indique pas de nouveaux risques pour la santé publique", a toutefois rassuré le ministère.
  
Le dernier décès dû à la maladie de Creutzfeldt-Jakob en Espagne remonte à août 2008 et la première victime, une jeune femme de 26 ans, était décédée en juin 2005, à Madrid.
  
Cette maladie serait responsable de plus de 200 décès à travers le monde, principalement en Grande Bretagne. Selon les scientifiques, l'épidémie se serait répandue par le biais de farines animales, destinées à l'alimentation du bétail, produites à partir d'animaux infectés.

Première publication : 07/03/2009

COMMENTAIRE(S)