Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

EUROPE

Deux soldats tués lors d'une fusillade dans une caserne britannique

Vidéo par Regane RANUCCI

Dernière modification : 09/03/2009

Une fusillade a eu lieu dans une base de l'armée britannique en Irlande du Nord, faisant deux morts et quatre blessés. Le Premier ministre Gordon Brown estime cependant que cet acte ne fera pas "dérailler" le processus de paix.

AFP - Deux soldats ont été tuées dans une attaque à l'arme à feu survenue contre une base de l'armée britannique en Irlande du Nord, a annoncé samedi un porte-parole de la police.

"Deux personnes ont été tuées, deux hommes membres du personnel militaire", a déclaré le porte-parole, qui a ajouté que quatre autres personnes avaient été blessées, dont deux autres militaires.

Un porte-parole du service ambulancier a indiqué plus tôt que l'attaque avait eu lieu à l'état-major du génie à Masserene, dans le comté d'Antrim, au nord-ouest de Belfast.

Quelque 30 à 40 coups de feu auraient été tirés, tandis que le mode opératoire utilisé, en véhicule ou non, n'a pas été précisé.

Le député unioniste Jeffrey Donaldson a déclaré à la BBC qu'il avait compris que des hommes armés de mitraillettes avaient pénétré dans la caserne, en se faisant passer pour des livreurs de pizza.

"C'est une terrible attaque. j'ai compris que des hommes armés de mitraillettes avaient pénétré dans l'entrée de la caserne de Masserene à Antrim et ouvert le feu," a-t-il déclaré, ajoutant qu'ils sont entrés "sans doute avec une camionnette chargée de livrer des pizza".

"Cela rappelle terriblement les conséquences du terrorisme. On a eu cela dans le passé et personne voulait que cela arrive de nouveau en Irlande du Nord", a ajouté Jeffrey Donaldson.

L'Ulster a connu 30 ans de violences, connues sous le nom de "Troubles", et qui ont fait 3.500 morts environ de 1969 à 1998. Ces violences ont pris fin avec les accords de paix de 1998, dits du Vendredi saint.

Première publication : 08/03/2009

COMMENTAIRE(S)