Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : la CPI annonce l'ouverture d'un examen préliminaire

En savoir plus

TECH 24

Sex-tech : les technologies de l'intime

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Maudite courbe : comment faire baisser le chômage en France ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Clinton vs Trump : le match des programmes économiques

En savoir plus

#ActuElles

Laurence Rossignol : "Tout sexisme est insupportable"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses de la Fashion Week parisienne

En savoir plus

FOCUS

Venezuela : État déliquescent et lynchages de rue

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jean Todt : "Être compétitif, c'est aussi être responsable"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le "Grand jeu" de Céline Minard pour échapper au désordre du monde

En savoir plus

Culture

La Russie choisit une Ukrainienne pour l'Eurovision

Dernière modification : 14/05/2009

Anastasia Prikhodko, chanteuse ukrainienne de 21 ans, a été retenue pour représenter la Russie à l'Eurovision, qui se tiendra à Moscou. On lui avait auparavant refusé le droit de chanter pour l'Ukraine lors de cette compétition.

AFP - La Russie sera représentée au concours de l'Eurovison à Moscou par une chanteuse ukrainienne, Anastassia Prikhodko, à la suite d'un vote samedi soir de téléspectateurs russes confirmé par la décision d'un jury professionnel.
  
Anastassia Prikhodko, âgée de 21 ans, qui a gagné en 2007 le concours musical russe "La Fabrique des étoiles" (équivalent de "Star Academy" en Russie), va interpréter la chanson "Mama" ("Maman") réunissant des couplets en russe et un refrain en ukrainien.
  
La chanteuse avait d'abord participé au concours de sélection ukrainien, mais a été disqualifiée pour la violation de ses règles. Elle n'a été admise au concours de sélection russe qu'au dernier moment, peu avant le début de sa partie finale, qui a eu lieu samedi.
  
Le 54e concours de l'Eurovision se tiendra à Moscou le 16 mai, la Russie ayant remporté sa précédente édition.

Première publication : 08/03/2009

COMMENTAIRE(S)