Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Amériques

En visite, Sarkozy promet d'aborder le dossier Cassez

Vidéo par Melissa BELL

Dernière modification : 09/03/2009

Nicolas Sarkozy se rend à Mexico dans le cadre d'une visite visant à renforcer la coopération franco-mexicaine. Il a promis d'évoquer le cas de Florence Cassez, une Française condamnée à soixante ans de prison et qui clame son innocence.

Reuters - Nicolas Sarkozy effectue lundi une visite d'Etat au Mexique pour donner un nouvel élan à la coopération avec un pays très proche de la France sur les grands dossiers internationaux mais qui reste pour elle un partenaire économique mineur.

 

Le chef de l'Etat sera accompagné pour l'occasion par une délégation de grands patrons membres d'un groupe de réflexion franco-mexicain chargé de formuler des propositions pour développer des liens d'affaires.

 

En attendant, des contrats en matière de sécurité - des hélicoptères et un système de surveillance par caméras pour la ville de Mexico - devraient être signés par les groupes EADS et Thales à l'occasion de cette visite qui sera précédée par des entretiens privés dimanche soir entre Nicolas Sarkozy et son homologue Felipe Calderon.

 

A l'Elysée, on a indiqué que ces entretiens devraient être l'occasion pour le président, qui est accompagné de son épouse, d'aborder le cas de Florence Cassez, une jeune Française emprisonnée au Mexique pour enlèvements et possession d'armes - des faits qu'elle nie.

 

Le président mexicain a déclaré que la jeune femme, dont la condamnation vient d'être ramenée en appel de 96 à 60 ans de prison, pouvait encore déposer un recours auprès de la Cour suprême ou demander son "transfèrement" en France pour y purger sa peine en vertu des conventions internationales.

 

Nicolas Sarkozy, qui a reçu jeudi le père et un avocat de Florence Cassez, fera "ce qui peut être utile" pour celle-ci en tenant compte de "la grande sensibilité des Mexicains" sur ce dossier "extrêmement médiatisé", a-t-on indiqué à l'Elysée.

 

Vu de Paris, cette visite, la première d'un chef de l'Etat français depuis dix ans, doit surtout être l'occasion de mettre un terme au "paradoxe franco-mexicain", à savoir qu'il existe une "vraie amitié" et une grande convergence de vues entre les deux pays mais aussi "un déficit de réalisations concrètes".
 

Première publication : 08/03/2009

COMMENTAIRE(S)