Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un Mozart social-libéral à Bercy"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si j'abandonne, tout s'effondre"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gouvernement Valls II : remaniement ou reniement ?

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Macron, l'anti-Montebourg à Bercy

En savoir plus

SUR LE NET

« L’Ice Bucket Challenge » détourné par un acteur américain

En savoir plus

SUR LE NET

Le convoi russe en Ukraine : pourquoi et pour qui ?

En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Emmanuel Macron, un ex-banquier touche-à-tout à Bercy

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Porto élimine Lille, reversé en Ligue Europa

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza après sept semaines de guerre entre Israël et le Hamas

    En savoir plus

  • Transferts : Samuel Eto’o signe à Everton

    En savoir plus

  • Rencontre Poutine - Porochenko : "Le sort du monde se joue à Minsk"

    En savoir plus

  • Pictet, une importante banque suisse, publie ses premiers résultats depuis 209 ans

    En savoir plus

  • Aaron Sofer, un étudiant juif américain, porté disparu en Israël

    En savoir plus

  • Liga : Munir El Haddadi, la nouvelle perle du Barça

    En savoir plus

  • Mineurs, lieux publics... l'OMS prend position contre la e-cigarette

    En savoir plus

Amériques

En visite, Sarkozy promet d'aborder le dossier Cassez

Vidéo par Melissa BELL

Dernière modification : 09/03/2009

Nicolas Sarkozy se rend à Mexico dans le cadre d'une visite visant à renforcer la coopération franco-mexicaine. Il a promis d'évoquer le cas de Florence Cassez, une Française condamnée à soixante ans de prison et qui clame son innocence.

Reuters - Nicolas Sarkozy effectue lundi une visite d'Etat au Mexique pour donner un nouvel élan à la coopération avec un pays très proche de la France sur les grands dossiers internationaux mais qui reste pour elle un partenaire économique mineur.

 

Le chef de l'Etat sera accompagné pour l'occasion par une délégation de grands patrons membres d'un groupe de réflexion franco-mexicain chargé de formuler des propositions pour développer des liens d'affaires.

 

En attendant, des contrats en matière de sécurité - des hélicoptères et un système de surveillance par caméras pour la ville de Mexico - devraient être signés par les groupes EADS et Thales à l'occasion de cette visite qui sera précédée par des entretiens privés dimanche soir entre Nicolas Sarkozy et son homologue Felipe Calderon.

 

A l'Elysée, on a indiqué que ces entretiens devraient être l'occasion pour le président, qui est accompagné de son épouse, d'aborder le cas de Florence Cassez, une jeune Française emprisonnée au Mexique pour enlèvements et possession d'armes - des faits qu'elle nie.

 

Le président mexicain a déclaré que la jeune femme, dont la condamnation vient d'être ramenée en appel de 96 à 60 ans de prison, pouvait encore déposer un recours auprès de la Cour suprême ou demander son "transfèrement" en France pour y purger sa peine en vertu des conventions internationales.

 

Nicolas Sarkozy, qui a reçu jeudi le père et un avocat de Florence Cassez, fera "ce qui peut être utile" pour celle-ci en tenant compte de "la grande sensibilité des Mexicains" sur ce dossier "extrêmement médiatisé", a-t-on indiqué à l'Elysée.

 

Vu de Paris, cette visite, la première d'un chef de l'Etat français depuis dix ans, doit surtout être l'occasion de mettre un terme au "paradoxe franco-mexicain", à savoir qu'il existe une "vraie amitié" et une grande convergence de vues entre les deux pays mais aussi "un déficit de réalisations concrètes".
 

Première publication : 08/03/2009

COMMENTAIRE(S)