Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Trois Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Economie

Les États-Unis appellent à soutenir la demande mondiale

Dernière modification : 09/03/2009

"Le G20 doit se concentrer sur la demande mondiale", a affirmé Lawrence Summers, conseiller économique de la Maison Blanche. À moins d'un mois du sommet à Londres le 2 avril, cet appel rejoint celui du Fonds monétaire international.

AFP - L'économie mondiale "a besoin de plus de demande", et le G20 doit s'efforcer de répondre à ce besoin en ces temps qui exigent "une action extraordinaire des pouvoirs publics", dit Lawrence Summers, conseiller économique de la Maison Blanche dans un entretien publié dimanche.

"Nulle part on ne doit commencer à réduire sa contribution à la demande mondiale. L'ordre du jour qui importe réellement, c'est celui de la demande mondiale", déclare M. Summers dans cet entretien accordé au Financial Times et publié sur le site internet de ce quotidien britannique.

"En matière de macroéconomie, pour bien faire, le G20 doit se concentrer sur la demande mondiale. Le monde a besoin de plus de demande", ajoute-t-il.

Pour M. Summers, la conjoncture exige "une action extraordinaire des pouvoirs publics en ces temps" de crise.

Pour stimuler leur économie et renforcer la demande intérieure, les Etats-Unis ont lancé en février un plan de relance doté de 787 milliards de dollars.

A côté de cette mesure budgétaire, la banque centrale américaine mène depuis plusieurs mois une politique monétaire de soutien à l'activité en vertu de laquelle elle injecte des centaines de milliards de dollars dans le circuit économique.

A moins d'un mois du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement du G20 qui doit s'ouvrir à Londres le 2 avril, l'appel de M. Summers rejoint d'une certaine manière celui du Fonds monétaire international (FMI), qui a exhorté vendredi les Etats à examiner de nouvelles mesures de relance pour 2010.

Le FMI juge notamment que contrairement aux Etats-Unis, dont près de la moitié des dépenses du plan de relance sont affectées sur l'exercice budgétaire 2010, la plupart des autres plans de relance adoptés dans le monde "ont largement concentré les dépenses en 2009".

Pour justifier le rôle grandissant qu'il appelle les Etats à jouer dans l'économie, M. Summers a déclaré au Financial Times: "l'idée selon laquelle l'économie s'équilibre d'elle même est généralement vraie, mais elle est fausse quelques fois par siècle, et c'est le cas aujourd'hui".

Le G20 regroupe les pays du G8 (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie, Japon et Russie), l'Union europénne, ainsi que l'Afrique du Sud, l'Arabie saoudite, l'Argentine, l'Australie, le Brésil, la Chine, la Corée du Sud, l'Inde, l'Indonésie, le Mexique et la Turquie.

Ces pays doivent se réunir à Londres pour réfléchir à la réforme du système financier international et aux moyens de faire face ensemble à la crise économique.
 

Première publication : 09/03/2009

COMMENTAIRE(S)