Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Effrayer, semer la zizanie, recruter"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les soldats du califat ?

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort de trois Israéliens

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

Economie

L'Europe refuse tout nouveau plan de relance

Dernière modification : 10/03/2009

Malgré les appels du pied des États-Unis, les pays de la zone euro refusent la possibilité de mettre en place de nouveaux plans de relance face à la récession, annonce le ministre luxembourgeois des Finances, Jean-Claude Juncker.

AFP - Les pays de la zone euro refusent de répondre à l'appel lancé par les Etats-Unis en faveur de nouveaux plans de relance face à la récession, a annoncé lundi soir leur représentant, le ministre luxembourgeois des Finances Jean-Claude Juncker.
   
"Nous sommes tombés d'accord (pour dire) que les récents appels américains exigeant un effort budgétaire (supplémentaire) ne nous conviennent pas, dans la mesure où nous ne sommes pas prêts à augmenter les paquets conjoncturels que nous avons (déjà) ficelés", a dit M. Juncker devant la presse.
   
Il s'exprimait à l'issue de la réunion mensuelle du forum des ministres des Finances de la zone euro qu'il préside, l'Eurogroupe, à Bruxelles.
   
"Nous ne voulons pas donner l'impression que nous serions en train de réfléchir à la mise en oeuvre de nouveaux paquets conjoncturels. Nous avons fait ce que nous devions faire", a ajouté M. Juncker.
   
Le ministre luxembourgeois réagissait à des propos tenus le même jour dans une interview par le conseiller économique de la Maison Blanche, Lawrence Summers, en vue du sommet du G20 de Londres le 2 avril.
   
Ce dernier a exhorté les pays industrialisés à ne pas relâcher leur effort de relance car l'économie mondiale "a besoin de plus de demande" et d'"une action extraordinaire des pouvoirs publics".
   
"Nulle part on ne doit commencer à réduire sa contribution à la demande mondiale (...) le G20 doit se concentrer sur la demande mondiale. Le monde a besoin de plus de demande", a dit M. Summers.
   
Pour stimuler leur économie et renforcer la demande intérieure, les Etats-Unis ont lancé en février un plan de relance doté de 787 milliards de dollars.
   
En comparaison, les pays de l'Union européenne ont engagé des mesures d'un montant total deux fois moins important, évalué à 400 milliards d'euros par la Commission européenne pour 2009 et 2010, soit 3,3% de leur Produit intérieur brut.
   
Ce chiffre inclut des plans nationaux de relance des gouvernements, des investissements européens et l'augmentation automatique des dépenses sociales (allocations chômage par exemple) induite par la crise économique (les "stabilisateurs automatiques" dans le jargon des économistes).
 

Première publication : 09/03/2009

COMMENTAIRE(S)