Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Virus Ebola : un an après le début de l'épidémie, quel bilan tirer ?

En savoir plus

DÉBAT

"Islam de France" : comment réformer ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La réponse un peu courte d'Obama à Netanyahou"

En savoir plus

SUR LE NET

Égypte : la Toile se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hollande face au FN"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls veut son "Islam de France"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le professeur Rollin se rebiffe"

En savoir plus

FOCUS

Danemark : comment lutter contre la radicalisation des jeunes ?

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Réformer la France : la recette Sarkozy

En savoir plus

Economie

Le Japon enregistre son premier déficit courant depuis 13 ans

Dernière modification : 09/03/2009

Pour la première fois depuis 1996, le déficit de la balance des comptes courants du Japon s'élève à 1,4 milliard d'euros. En cause : l'effondrement des exportations et le ralentissement des rendements des investissements à l'étranger.

AFP - Le Japon a subi en janvier un déficit courant record de 172,8 milliards de yens (1,4 milliard d'euros), le premier depuis 13 ans, en raison de l'effondrement des exportations et des moindres rendements des investissements à l'étranger, a annoncé lundi le ministère des Finances.

 

C'est la première fois depuis janvier 1996 que la balance des comptes courants du Japon tombe dans le rouge. En janvier 2008, le Japon avait au contraire enregistré un excédent courant de 1.163,7 milliards de yens.

 

Le déficit de janvier est le plus important jamais subi par le Japon et seulement le quatrième depuis que le gouvernement a commencé à publier ces statistiques en utilisant l'actuelle méthode de calcul, en 1985.

 

Il est aussi bien pire que prévu. Les économistes s'attendaient en effet en moyenne à un déficit courant de seulement 19,3 milliards, selon un sondage réalisé par le quotidien Nikkei auprès de 23 d'entre eux. En janvier, les exportations japonaises ont chuté de 46,3% sur un an à 3.282,2 milliards de yens, et les importations de 31,7% à 4.126,6 milliards. Le Japon a subi un déficit commercial de 844,4 milliards, contre un excédent de 71,3 milliards un an plus tôt, a précisé le ministère.

 

Le compte des revenus, qui mesure les rendements des investissements japonais à l'étranger, a vu son excédent fondre de 31,5% à 992,4 milliards.

 

La balance des transactions courantes est le meilleur indicateur de la situation d'une économie par rapport au reste du monde, car elle prend en compte non seulement les échanges des biens, mais aussi ceux de services, ainsi que les revenus des investissements directs ou de portefeuille et les transferts courants, tels que les versements aux organisations internationales.

 

Le Japon est un pays qui, traditionnellement, enregistre un des plus grands excédents courants du monde grâce à la vigueur de ses exportations et de ses investissements à l'étranger et au taux d'épargne élevé de ses ménages. Mais la crise financière mondiale est en train de bouleverser la donne.

 

En janvier, le compte des services a enregistré un déficit de 255,8 milliards de yens, contre un excédent de 251,6 milliards un an plus tôt. Le compte des biens et services a subi un déficit de 1.100,2 milliards, contre un déficit de 180,3 milliards en janvier 2008.

 

Le compte des investissements directs présentait un déficit de 293,2 milliards de yens, ce qui signifie que les Japonais ont plus investi à l'étranger que les étrangers n'ont investi chez eux. Un an plus tôt, ce compte exposait un déficit beaucoup plus élevé, de 827,8 milliards.

 

La balance des investissements de portefeuille a affiché un déficit de 1.532,8 milliards, contre un déficit de 3.925,4 milliards un an plus tôt.
 

Première publication : 09/03/2009

COMMENTAIRE(S)