Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Le convoi russe atteint Lougansk malgré les protestations occidentales

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

Economie

Le Japon enregistre son premier déficit courant depuis 13 ans

Dernière modification : 09/03/2009

Pour la première fois depuis 1996, le déficit de la balance des comptes courants du Japon s'élève à 1,4 milliard d'euros. En cause : l'effondrement des exportations et le ralentissement des rendements des investissements à l'étranger.

AFP - Le Japon a subi en janvier un déficit courant record de 172,8 milliards de yens (1,4 milliard d'euros), le premier depuis 13 ans, en raison de l'effondrement des exportations et des moindres rendements des investissements à l'étranger, a annoncé lundi le ministère des Finances.

 

C'est la première fois depuis janvier 1996 que la balance des comptes courants du Japon tombe dans le rouge. En janvier 2008, le Japon avait au contraire enregistré un excédent courant de 1.163,7 milliards de yens.

 

Le déficit de janvier est le plus important jamais subi par le Japon et seulement le quatrième depuis que le gouvernement a commencé à publier ces statistiques en utilisant l'actuelle méthode de calcul, en 1985.

 

Il est aussi bien pire que prévu. Les économistes s'attendaient en effet en moyenne à un déficit courant de seulement 19,3 milliards, selon un sondage réalisé par le quotidien Nikkei auprès de 23 d'entre eux. En janvier, les exportations japonaises ont chuté de 46,3% sur un an à 3.282,2 milliards de yens, et les importations de 31,7% à 4.126,6 milliards. Le Japon a subi un déficit commercial de 844,4 milliards, contre un excédent de 71,3 milliards un an plus tôt, a précisé le ministère.

 

Le compte des revenus, qui mesure les rendements des investissements japonais à l'étranger, a vu son excédent fondre de 31,5% à 992,4 milliards.

 

La balance des transactions courantes est le meilleur indicateur de la situation d'une économie par rapport au reste du monde, car elle prend en compte non seulement les échanges des biens, mais aussi ceux de services, ainsi que les revenus des investissements directs ou de portefeuille et les transferts courants, tels que les versements aux organisations internationales.

 

Le Japon est un pays qui, traditionnellement, enregistre un des plus grands excédents courants du monde grâce à la vigueur de ses exportations et de ses investissements à l'étranger et au taux d'épargne élevé de ses ménages. Mais la crise financière mondiale est en train de bouleverser la donne.

 

En janvier, le compte des services a enregistré un déficit de 255,8 milliards de yens, contre un excédent de 251,6 milliards un an plus tôt. Le compte des biens et services a subi un déficit de 1.100,2 milliards, contre un déficit de 180,3 milliards en janvier 2008.

 

Le compte des investissements directs présentait un déficit de 293,2 milliards de yens, ce qui signifie que les Japonais ont plus investi à l'étranger que les étrangers n'ont investi chez eux. Un an plus tôt, ce compte exposait un déficit beaucoup plus élevé, de 827,8 milliards.

 

La balance des investissements de portefeuille a affiché un déficit de 1.532,8 milliards, contre un déficit de 3.925,4 milliards un an plus tôt.
 

Première publication : 09/03/2009

COMMENTAIRE(S)