Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Israël : les dirigeants "ont de nouveau ignoré les signes avant-coureurs de violences"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Conférence mondiale sur le sida : Washington appelé à maintenir son aide financière

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Conférence mondiale sur le sida : "Un sommet de la recherche à Paris"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Jeux de la Francophonie : quelque 4 000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Venezuela : la fin du chavisme ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Russie, immigration, Obamacare : six mois de Trump, un président désavoué ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

50 Cent, rencontre avec un rappeur hors norme

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le bistrot, une tradition française qui se perd

En savoir plus

Economie

L'État touchera ses dividendes de GDF Suez et France Télécom en actions

Dernière modification : 09/03/2009

L'État touchera ses dividendes 2008 issus de ses participations dans GDF Suez et France Télécom sous forme d'actions, a annoncé Bercy lundi. Une formule qui devrait lui permettre de conserver son statut d'actionnaire de référence.

REUTERS - Le ministère des Finances a annoncé lundi que l'Etat toucherait les dividendes liés à ses participations dans GDF Suez et France Télécom au titre de 2008 sous la forme d'actions plutôt qu'en numéraire lorsque cela sera possible, afin de conserver son statut d'actionnaire de référence dans ces deux sociétés.

 

GDF Suez a proposé à ses actionnaires le versement de la partie exceptionnelle du dividende - soit 0,80 euro par action - en numéraire ou en actions.

 

France Télécom a quant à lui décidé de proposer le versement de la moitié du solde du dividende au titre de l'exercice 2008 - soit 0,40 euro par action - de façon optionnelle en numéraire ou en actions.

 

L'Etat possède 35,66% de GDF Suez et 26,65% dans France Telecom.

 

Première publication : 09/03/2009

COMMENTAIRE(S)