Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'ex-rebelle Ntaganda maintient son innocence à la veille de son procès à la CPI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rentrée scolaire : le premier jour d'école se raconte sur Twitter

En savoir plus

FOCUS

De la Macédoine à la Hongrie : le périple des migrants vers l’Europe occidentale

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les milles et une vies d’Eric-Emmanuel Schmitt

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Faut-il revenir sur les 35 heures en France ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise des migrants : l'Europe en quête de solutions (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise des migrants : l'Europe en quête de solutions (partie 1)

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Refugees Welcome" : des citoyens s'organisent pour aider les réfugiés

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le ralentissement de l'activité s'accentue en Chine

En savoir plus

Moyen-Orient

Les parents de Gilad Shalit accentuent la pression sur Olmert

Dernière modification : 09/03/2009

Les parents de Gilad Shalit, soldat franco-israélien détenu depuis 2006 à Gaza par le Hamas, ont dressé une tente devant la résidence du Premier ministre sortant afin de le presser à agir en faveur de la libération de leur fils.


AFP - Les parents de Gilad Shalit, soldat israélien détenu depuis 2006 à Gaza, se sont installés dimanche dans une tente face à la résidence de Jérusalem du Premier ministre sortant Ehud Olmert pour le presser d'agir pour la libération de leur fils, a constaté un photographe de l'AFP.

"Nous resterons tant que Gilad, qui est détenu depuis près de 1.000 jours, ne sera pas libéré", a expliqué le père Noam Shalit à la radio militaire.

Interrogé sur les moyens qu'il préconise pour y parvenir, Noam Shalit s'est borné à répondre: "je n'ai pas de conseils à donner au Premier ministre, c'est à lui de savoir ce qu'il faut faire, pour nous l'essentiel c'est le résultat à savoir le retour de notre fils".

Selon la radio, les parents de Shalit redoutent que l'échange de prisonniers négocié par l'intermédiaire de l'Egypte entre Israël et le Hamas soit beaucoup plus difficile à négocier avec le prochain gouvernement, qui doit être dirigé par le chef de la droite Benjamin Netanyahu.

Le mois dernier, le cabinet de sécurité israélien a conditionné la conclusion d'un accord de trêve avec le Hamas et l'ouverture des points de passage entre Israël et Gaza à la libération de Gilad Shalit.

Ce soldat franco-israélien a été capturé le 25 juin 2006 en territoire israélien, à la lisière de la bande de Gaza.
 

Première publication : 09/03/2009

COMMENTAIRE(S)