Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

#ActuElles

Sport : à quand la parité ?

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Colorado : la ruée vers le cannabis

En savoir plus

MODE

Mode masculine hiver 2015 à Paris, les libertés d'expression triomphent

En savoir plus

FOCUS

Législatives en Grèce : un scrutin décisif

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Manchester City-Côte d'Ivoire au Mondial : Yaya Touré se confie à FRANCE 24

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération des humanitaires à Bangui : Le chef anti-balaka Andilo ne sera pas relâché

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Abdallah, "grand défenseur des femmes" selon Christine Lagarde

En savoir plus

TECH 24

Alan Turing, le casseur de codes

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Lassana Bathily, un héros désormais français

En savoir plus

Amériques

Le cas Cassez provoque de vives réactions sur le Web

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/03/2009

Dans cette édition : l’affaire Florence Cassez suscite de vives réactions en ligne ; la Toile se mobilise à l’occasion du 50e anniversaire du soulèvement tibétain ; et une animation en ligne dépeint le quotidien d’un jeune Gazaoui.

Florence Cassez
 

Nicolas Sarkozy et sa femme Carla ont entamé une visite officielle au Mexique. L’occasion pour le président français d’évoquer le cas de Florence Cassez. Une affaire largement relayée en ligne.

 

Condamnée à 60 ans de prison au Mexique pour enlèvement et possession d’armes, ce qu’elle conteste, la Française avait appelé Nicolas Sarkozy à l’aide comme l’illustre cet extrait audio.

 

Le site "Libérez Florence Cassez" met en ligne tous les reportages dédiés à son cas, ainsi qu’une lettre dictée par la jeune femme en décembre. Un groupe Facebook a également été créé et compte près de 2500 membres.

 

Dans cette interview diffusée sur la Toile, Bernard Cassez, le père de Florence, exprime, lui, l’espoir de voir sa fille revenir en France.

 

Une éventualité que rejette l’opinion publique mexicaine très sensible aux affaires d’enlèvements, fléau dans le pays. Dans ce micro-trottoir, ces Mexicains affirment qu’elle doit purger sa peine et qu’elle mériterait la peine de mort. 

 

 

 

Tibet : 50 ans de résistance
 

Il y a 50 ans, le 10 mars 1959, le soulèvement tibétain était violemment réprimé par les troupes communistes chinoises, provoquant la fuite de l'actuel dalaï-lama vers l’Inde. Un anniversaire qui suscite de vives réactions en ligne.

 

Une commémoration placée sous très haute tension comme le souligne ce blogueur. Il explique ainsi que des mesures exceptionnelles ont été prises par les autorités chinoises pour éviter les débordements : renforcement de la sécurité et touristes interdits de passage.

  

De nombreuses vidéos de soutien au Tibet ont également fait leur apparition sur les sites de partage ces derniers jours et rendent hommage au combat que mène ce peuple pour son indépendance.

 

Et plusieurs manifestations ont été organisées dans le monde, ce week-end, à l’image de celle-ci à Londres. Objectif : que la Chine cesse sa répression au Tibet et accorde au peuple tibétain plus de liberté notamment celle de pratiquer sa religion.

 

Pourtant, pour cette internaute chinoise, la situation sur place est loin d’être dramatique. Elle affirme que le Tibet a connu l'ouverture, le progrès et la prospérité grâce à la Chine.

 
  

Blocus de Gaza

 

Voici une des vidéos qui créent le buzz actuellement en ligne. Il s’agit d’un dessin animé réalisé par l’association israélienne Gisha, qui milite pour la paix dans les territoires palestiniens. Une animation dont le héros est un jeune Gazaoui qui tente désespérément de sortir de Gaza, mais qui en est empêché systématiquement par une main géante représentant l’Etat israélien.

 
Accord YouTube-Universal
 

YouTube et Universal Music Group sont actuellement en discussion pour créer un site de diffusion de clips. L'idée serait de créer un espace Net dédié à la diffusion de vidéos musicales, mais seulement avec un contenu haut de gamme. Baptisé Vevo, le site pourrait également vendre des billets pour des concerts ou des produits dérivés.

 

 

Première publication : 10/03/2009

COMMENTAIRE(S)