Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les peoples et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

FOCUS

États-Unis : les prisons californiennes surpeuplées

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • Grande Guerre : il n'y a pas qu'un seul coupable, selon Christopher Clark

    En savoir plus

  • Ces politiques qui ne jurent plus que par Jean Jaurès...

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

  • Nigeria : nouvel attentat-suicide perpétré par une femme à Kano

    En savoir plus

  • Ebola : "Les personnes traitées rapidement peuvent en guérir"

    En savoir plus

  • Transferts : deux champions du monde français signent en Inde

    En savoir plus

  • Nemmouche inculpé pour “assassinat dans un contexte terroriste”

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Résultats encore décevants pour Nintendo

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Le grand bond en avant de la croissance américaine

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

Culture

L'Eurovision ne veut pas du "Put In" géorgien

Dernière modification : 14/05/2009

Soucieux d'éviter un scandale lors du concours de l'Eurovision, à Moscou, en mai, ses organisateurs demandent au groupe qui représentera la Géorgie de modifier les paroles de sa chanson "We Don't Put In", au message politique explicite.

REUTERS - Les organisateurs de l'Eurovision ont invité mardi la Géorgie à modifier les paroles, qui se moquent à mots à peine couverts de Vladimir Poutine, de la chanson qui représentera ce pays à la finale du concours de chansons prévue le 16 mai à Moscou.

Le titre de la chanson incriminée, intitulée en anglais "We Don't Put In", est un jeu de mots sur l'actuel Premier ministre russe, vilipendé en Géorgie depuis la brève guerre qui a opposé les deux voisins du Caucase en août 2008 à propos de l'Ossétie du Sud.

Le groupe géorgien, Stefane & 3 G, et son producteur ne cachent pas le message politique sous-jacent contenu dans la chanson mais l'Union européenne de diffusion (EBU), qui organise le concours, a fait savoir que la Géorgie avait été priée de réécrire la chanson incriminée ou d'en soumettre une autre, plus neutre.

Raison invoquée par l'EBU sur son site internet (www.eurovision.tv) - le risque de voir la chanson antiPoutine nuire à la compétition.

Pour les organisateurs, "les paroles de cette chanson ne respectent pas les règles de la compétition" qui, selon l'EBU, ne doivent pas avoir de signification politique ou commerciale et renfermer des grossièretés". Or, ces deux impératifs sont bafoués, affirment les organisateurs

A Tblissi, la première chaîne de télévision géorgienne a fait savoir qu'elle ferait connaître officiellement sa réponse mercredi.

Première publication : 10/03/2009

COMMENTAIRE(S)