Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Primaire de la gauche : un deuxième débat plus animé, des candidats plus divisés ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaire de la gauche : un deuxième débat plus animé, des candidats plus divisés ?

En savoir plus

FOCUS

L'Italie, une base arrière du jihadisme en Europe ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Abd Al Malik : le "combattant de la culture" reprend les armes pour Camus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La CIA à Trump: 'le silence est d'or'"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Theresa May : vers un Brexit "dur" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le PS, vote utile ?"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"Les Russes ne sont pas nos ennemis", estime le futur président bulgare

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Erasmus, 30 ans de bonheur estudiantin ?

En savoir plus

EUROPE

Le tueur de Winnenden avait fait part de ses intentions

Vidéo par Nadia CHARBIT

Dernière modification : 13/03/2009

Le jeune Allemand, qui a tué 15 personnes mercredi, avait prévenu sur un forum de discussion qu'il allait amener des armes dans son ancienne école. "Vous entendrez parler de moi. Retenez bien le lieu : Winnenden", avait-il alors averti.

AFP - Un jeune Allemand qui a tué quinze personnes mercredi avant de se donner la mort avait annoncé son acte dans un message sur internet quelques heures plus tôt, ont révélé jeudi les autorités locales.

Sur un forum de discussion, Tim Kretschmer, 17 ans, avait écrit: "j'ai des armes ici, demain matin j'irai à mon ancienne école", a annoncé le ministre de l'Intérieur du Land de Bade-Würtemberg Heribert Rech.

"Restez à l'écoute, vous entendrez parler de moi demain. Retenez bien le lieu: Winnenden", disait aussi le message envoyé dans la nuit de mardi à mercredi.

Le lendemain, le jeune homme faisait quinze morts dans une tuerie qui a commencé à l'école de Winnenden (sud-ouest de l'Allemagne) et au terme de laquelle il se suicidait.

 



"J'en ai marre, j'en ai assez de cette vie qui n'a pas de sens, c'est toujours la même chose. Tous se moquent de moi et personne ne reconnait mon potentiel", poursuivait le message lu par le ministre lors d'une conférence de presse à Winnenden.

L'adolescent avait interrompu un traitement psychiatrique qu'il suivait depuis 2008, a encore précisé le ministre.

 

 

 

Première publication : 12/03/2009

COMMENTAIRE(S)