Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Bruno Le Roux : il est "indigne" de se servir du drame de Sivens

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le choc de simplification ne doit pas être contredit par un choc de complexification"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Ouagadougou en pleine crise, Jérusalem sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Gaz russe : un accord enfin trouvé entre la Russie, l'Ukraine et l'UE

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Fin de règne au Burkina Faso ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Journée insurrectionnelle au Burkina Faso

En savoir plus

DÉBAT

Burkina Faso : quelle transition possible ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise au Burkina Faso : l’état de siège déclaré (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Tibéhirine : "Nous voudrions expertiser" les prélèvements, dit Trévidic

En savoir plus

Sports

À Paris, l'Afrique du Sud fait le point sur les préparatifs

Texte par Marc DAOU

Dernière modification : 16/03/2009

Le Comité d'organisation sud-africain de la Coupe du monde 2010 de football est passé par Paris, vendredi. L'occasion d'avoir de plus amples détails sur les préparatifs de ce premier mondial organisé en terre africaine.

À l'initiative de l'ambassade d'Afrique du Sud en France, une conférence de presse s’est tenue vendredi à la mairie de Paris, en présence de plusieurs diplomates et officiels de la Fifa, mais aussi du champion du monde 98, Lilian Thuram. "La Coupe du monde arrive enfin en Afrique, près de 100 ans après la création de la Fifa", a lancé Danny Jordan, président du comité d'organisation sud-africain de la compétition, flanqué de Zakumi, la mascotte officielle du Mondial 2010.

Devant la presse française, le comité a dévoilé  les objectifs qu'il s'est fixé dans le cadre de la Coupe du monde. L’Afrique du Sud, qui a vécu sous le régime de l'apartheid entre 1948 et 1991, a été exclue des compétitions internationales de la Fifa entre 1972 et 1992.

La nation Arc-en-Ciel compte profiter de cette opportunité pour corriger son image et consolider sa démocratie, mais aussi développer ses infrastructures (routes, aéroports, stades), créer des emplois et accroître sa fréquentation touristique.



Sécurité garantie
 

Danny Jordan a par ailleurs affirmé que les conditions de sécurité requises pour accueillir touristes et supporteurs seront garanties. Des exercices sont organisés régulièrement dans cette perspective. "L’Afrique du Sud a déjà organisé une Coupe d’Afrique des nations (CAN) et une Coupe du monde de rugby. Le bilan est plus que positif, puisqu’aucun incident n’y a été enregistré", a-t-il expliqué. 

Il a été rejoint sur ce point - qui inquiétait beaucoup la Fifa - par Thierry Weil, directeur du marketing de l’instance dirigeante du football mondial. "On y est, il n’y a plus de doute, la Coupe du monde aura bien lieu en Afrique du Sud et elle sera sensationnelle", s’est-il enthousiasmé.

Invité à s’exprimer sur cette première Coupe du monde de l’histoire à se dérouler sur le continent africain, Lilian Thuram, qui a largement volé la vedette à Zakumi, a fait un vœu : une finale de rêve entre la France et l'Afrique du Sud - ou un autre pays africain. "J’espère évidemment que l’équipe de France l'emportera", a-t-il conclu. Encore faut-il qu’elle se qualifie
 

Première publication : 13/03/2009

COMMENTAIRE(S)