Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Reportages

Les enlèvements, cauchemar des Mexicains

Vidéo par Guillaume MARTIN , Sarah SISSMANN

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/03/2009

En 2008, près de 1000 personnes ont été enlevées au Mexique, selon les chiffres officiels. En réalité, elle seraient trois à quatre fois plus nombreuses... Le phénomène prend une ampleur de plus en plus inquiétante.

Il y a trois ans, Hugo Wallace a été enlevé. Parce qu’ils en voulaient à sa fortune, ses ravisseurs l’ont attiré dans un guet-apens et l’ont tué.

Le cas d'Hugo Wallace n’est pas isolé. Au Mexique, l’enlèvement est un véritable business. Alors que Français et Mexicains étudient le cas de Florence Cassez, condamnée à une peine de 90 ans de prison au Mexique - mais réduite à 60 en appel - pour kidnapping, FRANCE 24 vous emmène dans ce pays.

Dans un Mexique en proie à la corruption, nos reporters ont rencontré les victimes, mais aussi les autorités censées combattre ce fléau.

Face à ce business florissant, les familles, riches ou pauvres, sont souvent obligées de se débrouiller. Inefficace, la police est même, parfois, complice.

Première publication : 13/03/2009

COMMENTAIRE(S)