Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Baptême du feu pour Donald Trump et Emmanuel Macron devant l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : l’opposante Diane Rwigara sort du silence

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Florian Philippot : "La refondation du FN se passe assez mal"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Kalfon : "On peut faire de la politique en dehors du 7e arrondissement de Paris"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marc Dugain explore la face sombre de l'Amérique des Kennedy

En savoir plus

FOCUS

Un an après les JO, Rio de Janeiro gangrenée par la crise et la violence

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Waszczykowski : "Les mots de Macron envers la Pologne n'étaient pas nécessaires"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

ONU : comment l'organisation est-elle financée ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Baptêmes du feu à l'ONU"

En savoir plus

Reportages

Les enlèvements, cauchemar des Mexicains

Vidéo par Guillaume MARTIN , Sarah SISSMANN

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 13/03/2009

En 2008, près de 1000 personnes ont été enlevées au Mexique, selon les chiffres officiels. En réalité, elle seraient trois à quatre fois plus nombreuses... Le phénomène prend une ampleur de plus en plus inquiétante.

Il y a trois ans, Hugo Wallace a été enlevé. Parce qu’ils en voulaient à sa fortune, ses ravisseurs l’ont attiré dans un guet-apens et l’ont tué.

Le cas d'Hugo Wallace n’est pas isolé. Au Mexique, l’enlèvement est un véritable business. Alors que Français et Mexicains étudient le cas de Florence Cassez, condamnée à une peine de 90 ans de prison au Mexique - mais réduite à 60 en appel - pour kidnapping, FRANCE 24 vous emmène dans ce pays.

Dans un Mexique en proie à la corruption, nos reporters ont rencontré les victimes, mais aussi les autorités censées combattre ce fléau.

Face à ce business florissant, les familles, riches ou pauvres, sont souvent obligées de se débrouiller. Inefficace, la police est même, parfois, complice.

Première publication : 13/03/2009

COMMENTAIRE(S)