Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Asie - pacifique

Raid aérien meurtrier contre des Taliban

Dernière modification : 13/03/2009

Au moins 24 personnes ont été tuées lors d'un raid aérien, lancé jeudi soir par l'armée américaine contre un camp d'entrainement d'activistes taliban dans la zone tribale de Kurram, au nord-ouest du Pakistan.

AFP - Vingt-quatre personnes, selon un nouveau bilan, ont été tuées dans deux tirs de missiles américains jeudi sur les zones tribales du nord-ouest du Pakistan, ont annoncé vendredi des responsables locaux.

Les deux missiles tirés par des avions sans pilote ont atteint un camp d'entraînement de talibans dans la zone tribale de Kurram, voisine de la frontière afghane, selon ces responsables.

"Nous avons récupéré 24 corps", a déclaré à l'AFP le responsable d'une association caritative locale, alors qu'un précédent bilan faisait état de 18 morts.

Un responsable des services de sécurité, parlant sous couvert de l'anonymat, a indiqué de son côté que parmi les morts se trouvaient des "étrangers", terme désignant les combattants du réseau Al-Qaïda, et que 50 autres insurgés avaient été blessés.

Selon un autre responsable, des exercices d'entraînement étaient en cours au moment de la frappe.

Une trentaine de ces frappes, attribuées aux forces américaines stationnées en Afghanistan, qui sont seules à posséder des drones dans la région, ont visé les zones tribales depuis août 2008, faisant plus de 330 morts.

Ces régions abritent des groupes de talibans afghans et combattants du réseau Al-Qaïda, qui y bénéficient du soutien de talibans pakistanais. Selon Kaboul et Washington, les zones tribales servent ainsi de base arrière aux talibans pour lancer des attaques contre les forces étrangères en Afghanistan.

Les tirs de missiles se poursuivent depuis l'entrée en fonction du président Barack Obama en janvier, contrariant au Pakistan les espoirs d'une attitude plus conciliante de la nouvelle administration américaine vis-à-vis de son allié dans la lutte contre le terrorisme.

 

Première publication : 13/03/2009

COMMENTAIRE(S)