Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Raids aériens, roquettes et propagande

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex président Habyarimana

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le cauchemar de la Seleçao

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

SUR LE NET

Kenya : l'opposition manifeste pour plus de démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ?" : décryptage d’un phénomène

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

L'UMP en crise : entre dette et règlements de compte

En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

  • Les Femen poursuivies pour avoir dégradé les cloches de Notre-Dame de Paris

    En savoir plus

  • Cinquante-trois cadavres découverts par l’armée dans le centre de l’Irak

    En savoir plus

  • Jean-Baptiste de Franssu, ce Français nommé à la tête de la banque du Vatican

    En savoir plus

  • Brésil - Allemagne : "Les joueurs brésiliens ont souillé un maillot sacré"

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : en Allemagne, une victoire jugée "inimaginable”

    En savoir plus

  • Le Hamas vise Jérusalem et Tel-Aviv, Israël poursuit ses raids

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : les deux candidats revendiquent la victoire

    En savoir plus

  • La Coalition nationale syrienne a élu un nouveau chef

    En savoir plus

  • Au 30 juin, la dette de l’UMP a atteint 74,5 millions d’euros

    En savoir plus

  • Pour Kiev, "la 'libération' de Donetsk risque de poser des problèmes"

    En savoir plus

  • Somalie : un assaut shebab sur le palais présidentiel repoussé

    En savoir plus

Afrique

Kadhafi estime que l'ex-président doit accepter le fait accompli

©

Dernière modification : 15/03/2009

Le dirigeant libyen et président de l'Union africaine, Mouammar Kadhafi, affirme que l'ex-président mauritanien, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, renversé par un coup d'État le 6 août dernier, doit "accepter le fait accompli".

AFP - L'ex-président mauritanien Sidi Ould Cheikh Abdallahi, renversé par un coup d'Etat le 6 août dernier, "doit accepter le fait accompli", a estimé à Niamey le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, président en exercice de l'Union africaine, selon les médias gouvernementaux.

"Les militaires ne peuvent pas lui permettre de regagner son poste (...) donc il doit accepter le fait accompli", a affirmé Mouammar Kadhafi à l'occasion d'un banquet à la présidence nigérienne.

Le président de l'UA a indiqué avoir discuté à Syrte (Libye) avec le président destitué.

"Il m'a dit: +je suis le président élu on m'a renversé. S'ils veulent me rendre le pouvoir, d'accord. Sinon, je reste dans mon village+".

"Il sait bien que c'est impossible, donc il va rester dans son village", a tranché M. Kadhafi.

M. Kadhafi avait suscité la polémique jeudi dernier à Nouakchott en jugeant que le dossier des sanctions contre les membres de la junte était désormais clos après l'annonce qu'une élection présidentielle aurait lieu le 6 juin prochain.

Le putsch contre Sidi Ould Cheikh Abdallahi, premier président démocratiquement élu du pays, avait été vivement condamné par la communauté internationale.

Sidi Ould Cheikh Abdallahi a pour sa part exprimé samedi sa "profonde amertume devant l'échec" de la médiation récente de Mouammar Kadhafi en Mauritanie.

Pour lui, cette médiation a conduit à "une reconnaissance de facto du fait accompli putschiste en demandant (...) le départ du président démocratiquement élu et l'application intégrale de l'agenda unilatéral de la junte militaire".
 

Première publication : 15/03/2009

Comments

COMMENTAIRE(S)