Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Le meurtre de deux inspecteurs de l'ONU, signe du chaos en RDC"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Valls, M. Déloyal"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bye Bye l'UE !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cinéma : "Félicité", portrait d'une guerrière du quotidien à Kinshasa

En savoir plus

FACE À FACE

Valls votera Macron : le ralliement de trop pour "En Marche" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

FOCUS

Italie : la maire populiste de Rome, Virginia Raggi, à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

Economie

L'Algérie promet un consensus sur la baisse de la production

Dernière modification : 15/03/2009

Les douze pays de l'Opep, réunis en Autriche, recherchent un consensus pour réduire la production. Le ministre algérien du Pétrole et des Mines estime qu'une baisse du marché, allant jusqu'à 1,5 million de barils par jour, est envisageable.

AFP - "Il y aura un consensus" pour réduire la production de pétrole brut, a déclaré dimanche matin à Vienne le ministre algérien du pétrole et des mines Chakib Khelil, à l'ouverture d'une réunion ministérielle de l'Opep.
   
"Il y aura un consensus, je crois (pour réduire la production), mais je ne peux pas vous dire à quel niveau", a déclaré le président sortant de l'Organisation des pays exporateurs de pétrole (Opep) à son arrivée au siège du cartel.
   
"Le marché s'attend à une baisse de 500.000 barils par jour à 1,5 million de barils par jour. De combien nous allons réduire, c'est une décision que nous allons prendre au cours de cette réunion", a-t-il ajouté.

Première publication : 15/03/2009

COMMENTAIRE(S)