Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Quelles conséquences à la dégradation de la note britannique ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

LafargeHolcim va enquêter sur son usine en Syrie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Royaume désuni"

En savoir plus

Economie

L'Algérie promet un consensus sur la baisse de la production

Dernière modification : 15/03/2009

Les douze pays de l'Opep, réunis en Autriche, recherchent un consensus pour réduire la production. Le ministre algérien du Pétrole et des Mines estime qu'une baisse du marché, allant jusqu'à 1,5 million de barils par jour, est envisageable.

AFP - "Il y aura un consensus" pour réduire la production de pétrole brut, a déclaré dimanche matin à Vienne le ministre algérien du pétrole et des mines Chakib Khelil, à l'ouverture d'une réunion ministérielle de l'Opep.
   
"Il y aura un consensus, je crois (pour réduire la production), mais je ne peux pas vous dire à quel niveau", a déclaré le président sortant de l'Organisation des pays exporateurs de pétrole (Opep) à son arrivée au siège du cartel.
   
"Le marché s'attend à une baisse de 500.000 barils par jour à 1,5 million de barils par jour. De combien nous allons réduire, c'est une décision que nous allons prendre au cours de cette réunion", a-t-il ajouté.

Première publication : 15/03/2009

COMMENTAIRE(S)