Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Burundi, le leader de l'opposition, qui avait appelé au boycott, élu vice-président de l'assemblée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Calais: la porte mortelle vers "l'Eldorado"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Faut-il copier la Silicon Valley ?

En savoir plus

FOCUS

Au Bangladesh, les assassinats de libres-penseurs se multiplient

En savoir plus

L'ENTRETIEN

François Morin : "28 banques ont la capacité de déstabiliser le système monétaire et financier mondial"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gaza, Baalbeck, Tombouctou... La résistance par l’art

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : nouvelle controverse sur le port d'armes, après plusieurs tueries

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#CecilTheLion : le chasseur devient la proie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

EDF va prendre le contrôle des réacteurs nucléaires d’Areva

En savoir plus

Economie

L'Algérie promet un consensus sur la baisse de la production

Dernière modification : 15/03/2009

Les douze pays de l'Opep, réunis en Autriche, recherchent un consensus pour réduire la production. Le ministre algérien du Pétrole et des Mines estime qu'une baisse du marché, allant jusqu'à 1,5 million de barils par jour, est envisageable.

AFP - "Il y aura un consensus" pour réduire la production de pétrole brut, a déclaré dimanche matin à Vienne le ministre algérien du pétrole et des mines Chakib Khelil, à l'ouverture d'une réunion ministérielle de l'Opep.
   
"Il y aura un consensus, je crois (pour réduire la production), mais je ne peux pas vous dire à quel niveau", a déclaré le président sortant de l'Organisation des pays exporateurs de pétrole (Opep) à son arrivée au siège du cartel.
   
"Le marché s'attend à une baisse de 500.000 barils par jour à 1,5 million de barils par jour. De combien nous allons réduire, c'est une décision que nous allons prendre au cours de cette réunion", a-t-il ajouté.

Première publication : 15/03/2009

COMMENTAIRE(S)