Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bye Bye l'UE !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cinéma : "Félicité", portrait d'une guerrière du quotidien à Kinshasa

En savoir plus

FACE À FACE

Valls votera Macron : le ralliement de trop pour "En Marche" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

FOCUS

Italie : la maire populiste de Rome, Virginia Raggi, à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardives sont rarement désintéressées"

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence annuelle de l'AIPAC : quel avenir pour les relations israélo-américaines ?

En savoir plus

Sports

L'Angleterre, en plein doute, reçoit une France en quête de confirmation

Vidéo par FRANCE 2

Texte par Thibault LIEURADE

Dernière modification : 15/03/2009

Le XV de la Rose reçoit l'équipe de France, dimanche, dans son antre de Twickenham pour le "Crunch" du tournoi 2009. Sportivement, l'affiche n'a plus tout à fait la même saveur. Mais, comme d'habitude, le duel devrait tourner au combat d'avants.

"Je cultive une certaine forme de haine envers eux. (…) Il y a un vrai passé, une vraie histoire, une vrai rivalité et on l’entretient." La charge est signé Sylvain Marconnet, pilier des Bleus.

La rivalité, toujours… Même si sportivement, le "Crunch" version 2009 n’a pas la même dimension que lors des années où "All white" et "Bleus" règnaient sans partage sur le Tournoi. Entre une Angleterre qui ne peut plus prétendre au titre et une France qui n’a plus son destin entre ses mains, la rencontre prend des allures de match de "milieu de tableau".


La France en quête de confirmation

La victoire contre le pays de Galles, qui a suivie une entame de Tournoi décevante, a rassuré. Mais cette performance ne sera qu’un coup d’épée dans l’eau si elle n’est pas doublée d’un succès contre l’Angleterre.

Pour relever le défi de Twickenham, le sélectionneur Marc Lièvremont, qui "redoute l’orgueil blessé" de ses adversaires,  a choisi de muscler le pack bleu. Sébastien Chabal retourne à son poste d’origine en troisième ligne en laissant sa place au cadre expérimenté Jérome Thion.

Derrière la mêlée, l’encadrement tricolore aligne la charnière du XV de France qui s’était incliné contre l’Angleterre l’an passé (24-13) : Morgan Parra et François Trinh-Duc.

Le premier a largement donné satisfaction face aux Gallois. Le second, un temps tombé en disgrâce, lancera une opération rachat. Sélectionné suite à la blessure de Benoît Baby, il aura à cœur de montrer qu’il mérite de porter durablement le maillot bleu.


L’Angleterre en plein doute

Battue par le Pays de Galles et l’Irlande, l’Angleterre ne peut plus prétendre à la victoire finale. Encore pire, depuis que l’entraîneur Martin Johnson a pris l’équipe en main, les Anglais n’ont gagné que deux de leurs sept derniers matchs.

Pour décrocher une victoire qui fera taire les critiques, les Anglais vont devoir avant tout corriger leurs problèmes de discipline. Les dix cartons jaunes en quatre matches et les pénalités offertes aux adversaires ont excédé l’imposant Johnson.

Le XV de la rose s’appuiera sur ce qui a fait sa réputation pour tenter de trouver un nouveau souffle face aux Français : défier les lignes d’avant et donner des allures de guerre des tranchés à la rencontre. Les Anglais se présenteront aussi à Tickenham avec un pack densifié. "No scrum, no win", comme on dit outre-Manche…

Première publication : 15/03/2009

COMMENTAIRE(S)