Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

Economie

L'assureur AIG contraint de revoir les modalités de ses bonus

Dernière modification : 24/03/2009

Sous la pression du Trésor, l'assureur AIG, sauvé de la faillite par l'État américain, a promis de revoir son système de bonus pour 2009. Mais la société se dit tenue, par contrat, de payer plusieurs millions de dollars de primes pour 2008.

Reuters - L'assureur américain AIG (American International Group) a accepté samedi de revoir les modalités de versement de ses bonus sous la pression du secrétaire au Trésor Timothy Geithner, a-t-on appris auprès du président du groupe et de l'administration de Barack Obama.

 

AIG, qui a reçu des aides du gouvernement pour un total de 180 milliards de dollars, réduira fortement pour le reste de l'année 2009 les salaires des cadres dirigeants de son unité AIG Financial Products et travaillera avec le Trésor pour réaligner les primes 2008 à la lumière des objectifs de restructuration et de remboursement du groupe, a déclaré le président d'AIG, Edward Liddy, dans une lettre à Geithner.

 

AIG Financial Products est l'unité d'AIG qui a investi massivement dans des actifs immobiliers toxiques ayant poussé la société au bord de la faillite.

 

Obligation de verser les primes pour l'exercice 2008

 

Edward Liddy a expliqué que son groupe était légalement obligé d'effectuer les paiements de primes sur lesquels il s'est déjà engagés pour 2008, et dont la valeur a été fixée l'an dernier avant que n'émergent les problèmes au sein d'AIG Financial Products.
 
"Certains de ces versements sont dus au 15 mars et très honnêtement, les mains d'AIG sont liées", ajoute Liddy qui qualifie de "déplaisants" les arrangements avec le Trésor mais promet de travailler avec Geithner pour résoudre la question.

 

Un responsable de l'administration Obama, bien que jugeant inacceptable pour des sociétés de Wall Street recevant l'aide des autorités fédérales de verser des millions de dollars de primes, a reconnu aussi que les paiements des primes étaient légalement contraignants.

Le Trésor continuera néanmoins de négocier avec AIG pour faire baisser ces paiements et chercher à recouvrer les fonds par des mécanismes extérieurs à ces contrats.

Première publication : 15/03/2009

COMMENTAIRE(S)