Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

Economie

L'assureur AIG contraint de revoir les modalités de ses bonus

Dernière modification : 24/03/2009

Sous la pression du Trésor, l'assureur AIG, sauvé de la faillite par l'État américain, a promis de revoir son système de bonus pour 2009. Mais la société se dit tenue, par contrat, de payer plusieurs millions de dollars de primes pour 2008.

Reuters - L'assureur américain AIG (American International Group) a accepté samedi de revoir les modalités de versement de ses bonus sous la pression du secrétaire au Trésor Timothy Geithner, a-t-on appris auprès du président du groupe et de l'administration de Barack Obama.

 

AIG, qui a reçu des aides du gouvernement pour un total de 180 milliards de dollars, réduira fortement pour le reste de l'année 2009 les salaires des cadres dirigeants de son unité AIG Financial Products et travaillera avec le Trésor pour réaligner les primes 2008 à la lumière des objectifs de restructuration et de remboursement du groupe, a déclaré le président d'AIG, Edward Liddy, dans une lettre à Geithner.

 

AIG Financial Products est l'unité d'AIG qui a investi massivement dans des actifs immobiliers toxiques ayant poussé la société au bord de la faillite.

 

Obligation de verser les primes pour l'exercice 2008

 

Edward Liddy a expliqué que son groupe était légalement obligé d'effectuer les paiements de primes sur lesquels il s'est déjà engagés pour 2008, et dont la valeur a été fixée l'an dernier avant que n'émergent les problèmes au sein d'AIG Financial Products.
 
"Certains de ces versements sont dus au 15 mars et très honnêtement, les mains d'AIG sont liées", ajoute Liddy qui qualifie de "déplaisants" les arrangements avec le Trésor mais promet de travailler avec Geithner pour résoudre la question.

 

Un responsable de l'administration Obama, bien que jugeant inacceptable pour des sociétés de Wall Street recevant l'aide des autorités fédérales de verser des millions de dollars de primes, a reconnu aussi que les paiements des primes étaient légalement contraignants.

Le Trésor continuera néanmoins de négocier avec AIG pour faire baisser ces paiements et chercher à recouvrer les fonds par des mécanismes extérieurs à ces contrats.

Première publication : 15/03/2009

COMMENTAIRE(S)