Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Kamel Daoud : "«Je suis Charlie» est en train de devenir une sorte d’inquisition"

En savoir plus

FOCUS

Royaume-Uni : le système de santé, enjeu central des législatives

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hafsia Herzi de retour dans une comédie "certifiée Hallal"!

En savoir plus

FACE À FACE

Le Front national dans la tourmente

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Arabie saoudite : le temps du changement

En savoir plus

DÉBAT

Loi sur le renseignement : sécurité ou liberté ?

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle au Burundi : le risque de déstabilisation

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Renseignement : une loi qui inquiète

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Budget britannique : to cut or not to cut?

En savoir plus

Afrique

L'Eufor passe le relais à une mission de l'ONU

Dernière modification : 15/03/2009

L'Eufor, force européenne opérant au Tchad et en Centrafrique, dont le mandat expire aujourd'hui, passe le relais à la Minurcat, une force de l'ONU en charge de la protection des réfugiés du Darfour et des déplacés tchadiens et centrafricains.

AFP - L'Eufor, la force européenne déployée depuis un an au Tchad et en Centrafrique, a passé formellement le flambeau à la Mission des Nations unies (Minurcat) dimanche matin lors d'une cérémonie à Abéché, dans l'est tchadien, a constaté l'AFP.

Les soldats de l'Eufor ont symboliquement retiré leurs bérets pour les remplacer par les bérets bleus des Nations unies lors de la cérémonie sur le Camp des Etoiles, QG de l'Eufor dans l'est du pays, en présence de nombreuses personnalités onusiennes, tchadiennes et européennes dont le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner.

Dans la réalité, la Minurcat, qui est commandée par le général sénégalais Elhadji Mouhamadou Kandji, avait pris le relais à 00H00 dimanche.

Conçue pour limiter les répercussions du conflit du Darfour (ouest du Soudan) dans les deux pays frontaliers, l'Eufor avait pour mandat principal de protéger les réfugiés du Darfour ainsi que les déplacés internes tchadiens et centrafricains, soit plus de 450.000 personnes.

Elle devait aussi faciliter le travail des humanitaires et assister 300 policiers de l'ONU dans la région.

L'Eufor est relevée par la Minurcat qui comptera 5.200 hommes, même si, concrètement, quelque 2.000 soldats européens resteront encore plusieurs mois sur le terrain, sous le béret de l'ONU, en attendant notamment l'arrivée de forces africaines et népalaises.

 

Première publication : 15/03/2009

COMMENTAIRE(S)